TORI

Jean-Luc Reichmann

«Fier d’être combattant» C’est à Toulouse alors qu’il avait 14 ans, que celui qui allait devenir l’un des animateurs les plus populaires du PAF, a poussé pour la première la porte d’un dojo. Une rencontre qui l’a transformé pour toujours. Si un accident de moto a mis fin à ses ambitions, le karaté reste un