Krav-Maga

Championnat de France Technique

« Une compétition pragmatique »

Confortée par le renouvellement de délégation ministérielle du 31 décembre dernier, la FFKDA espère franchir un cap dans le développement du Krav Maga en organisant les premiers championnats de France technique le 4 mai prochain, à Paris. Ouverte aux 8 500 licenciés que compte la discipline, cette manifestation entend conforter le Krav Maga comme discipline reconnue à part entière. TEXTE : ANTOINE FRANDEBŒUF / PHOTO : DENIS BOULANGER. 

TROUVER LE BON ÉQUILIBRE. « Le Krav Maga est une alchimie intelligente entre self-défense, close-combat, sport de combat et art martial. Au départ, les professeurs et les pratiquants n’avaient pas imaginé une manifestation de ce type », pré- cise Giovanni Tramontini, directeur technique national adjoint, chargé du développement du Krav Maga. Après débat et concertation avec les membres de la commis- sion nationale « réunissant des hauts gradés issus de tous les courants du Krav Maga, la solution a été trouvée en pro- posant une réglementation qui s’appuie sur les principes mêmes du Krav Maga : efficacité, simplicité, pragmatisme, contrôle de soi, à travers des mises en situations d’agres- sions ou de menaces avec ou sans arme. »

DES CRITÈRES D’ÉVALUATION TECHNIQUES. « Seul le travail du Krav Maga sera jugé, en prenant essentiellement en compte la réalité de l’exécution, la variété et difficulté tech- nique des enchaînements et surtout pas l’esthétisme. » Les compétiteurs seront confrontés par binômes, mascu- lin, féminin ou mixte, à travers « des interprétations libres de mises en situation, d’1 minute 30 maximum (2 minutes maximum en finale), comportant des techniques multiples, variées et réalistes, en attaque comme en défense. »

« CRÉER UNE ÉMULATION ». Au delà de l’outil de promo- tion et de communication que va constituer cet événe- ment, Giovanni Tramontini y voit plusieurs autres axes de développement. « L’attribution du titre significatif de champion de France va indéniablement contribuer à véhi- culer une belle image du Krav Maga. Cela va aussi créer une émulation au sein des 240 clubs, car il faudra s’entraîner plus dur pour mieux s’en sortir le jour de la compétition. En découlera également une meilleure préparation aux examens de grades et aux démonstrations destinées à inciter le grand public à découvrir le Krav-Maga. »

UN PROJET « VIVANT » QUI EN APPELLE D’AUTRES. Si cette manifestation réclame « beaucoup d’énergie » pour la FFKDA, cette dernière n’en oublie pas de plancher dans d’autres directions. « Face à l’augmentation constante  du nombre de licenciés, nous nous devons de réfléchir à un enseignement de qualité du Krav Maga. La part de licenciés mineurs est peu importante dans nos clubs, il faut proposer une pédagogie adaptée aux plus jeunes qui transmettront à leur tour nos valeurs. Des stages de décou- verte vont être proposés pour les professeurs assistants et les ceintures noires des autres disciplines qui veulent partager ce savoir. Enfin, nous présenterons toutes ces actions à des experts reconnus et à l’Institut National des Sports en Israël , où est né le Krav Maga, afin de multiplier nos échanges et approfondir nos relations. »