À Marseille, comme Vietnam

Marseille accueillait cet été des stages d’approfondissement des connaissances techniques du Vovinam.

Six jours de pratique, trente-six-heures d’entraînement intensif : Jean-Christophe. Broc, formateur fédéral 5 dan avait concocté pour ses élèves un programme digne de ceux dispensés au Vietnam. Ainsi, les entraînements quotidiens étaient divisés en deux séances de trois heures chacune, l’une le matin et l’autre en fin d’après-midi. Une formule qui a permis aux participants de venir en famille et d’allier vacances et pratique de leur discipline. Jean-Christophe Broc explique : « Stage intensif ne veut pas dire stage commando. L’intensité est dans l’appréhension du Vovinam. Mais il est important de laisser du temps libre pour économiser l’organisme. Cela a permis à des gens de couper, et de découvrir la région. » Riche d’une longue expérience acquise au Vietnam, avec près d’une trentaine de stages effectués au pays du Vovinam, Jean-Christophe Broc souhaitait reproduire en terre phocéenne l’atmosphère qu’il avait connue dans les Vo Duong vietnamiens. D’après William Solier, président du club de Viet Vo Dao d’Angers et élève lors de la première semaine de stage, le pari est réussi : « Nous avons fait des exercices de respiration en extérieur, sur la plage et dans le Parc Borély notamment. Pour moi, c’était une nouvelle façon d’appréhender le Vovinam ». Pour le 4e dan Ludovic Fauchier, du club de Limoges, l’avis est semblable : « J’ai connu Maître Broc au Vietnam. Il a réussi à reproduire à Marseille l’ambiance qui règne là-bas. C’était intéressant pour moi qui suis professeur d’endosser l’habit de l’élève ». Afin que tous les niveaux y trouvent leur compte, des exercices étaient organisés en commun et d’autres, plus techniques, se faisaient par groupes de niveau. « Ainsi, nous avons créé une émulation tout en répondant aux besoins de chacun » précise Jean-Christophe Broc qui conclut: « L’idée est de leur donner du travail pendant un an et qu’ils nous montrent qu’ils ont bien tout assimilé quand ils reviendront ». En attendant, des stages sont déjà prévus en Corse et sur l’Île de la Réunion.ANTOINE VÉDEILHÉ


Portrait maître le Van Hung

Un maître vietnamien en visite

Promouvoir la culture vietnamienne et l’art du Vovinam tout en continuant à cultiver l’amitié qui le lie avec Jean-Christophe Broc, tels étaient les raisons de la venue de Maître Le Van Hung à Marseille au mois de septembre dernier. Invité par le Centre Vovinam Viet Vo Dao de Marseille, Maître Le Van Hung, ambassadeur de l’Union des Clubs de Vovinam Indépendants (UCVI) a participé à la Foire Internationale de Marseille où il a donné, en compagnie de Jean- Christophe Broc, pas moins d’une quinzaine de démonstrations. La venue de Maître Le Van Hung, qui a également dispensé des cours dans plusieurs clubs de la région, a conquis les pratiquants des Bouches-du-Rhône puisque les clubs ont vu débarquer en nombre de nouveaux licenciés. Une bonne nouvelle pour Marie-Thérèse Broc, présidente du Centre Vovinam de Marseille, qui espère désormais que «l’engouement qu’il y a eu autour de Maître Le Van Hung contribuera à inscrire le Vovinam parmi les activités favorites des Marseillais».