Les équipes de France masculines

Kata par équipes 
Romain Lacoste, Jonathan Maruani, Jonathan Plagnol

Assurer la filiation

Romain Lacoste 24 ans / club d’origine : Fontenay aux Roses/ club actuel : SKB Epinay-sous-Sénart / Son entraîneur national : Yves Bardreau / profession : coach sportif Jonathan Maruani 29 ans / club d’origine : Arnouville/ club actuel : SKB Epinay-sous- Sénart / Son entraîneur national : Yves Bardreau / profession : professeur de sport Jonathan Plagnol 25 ans / club d’origine : SKO Fleury / club actuel : SKB Epinaysous- Sénart / Son entraîneur national : Yves Bardreau / profession : cadre commercial

Le kata par équipe, une sorte d’assurance tous risques de médailles depuis de nombreuses années maintenant. Mais voilà, après le titre mondial de 2008, la génération Neghliz-Dupont-Plagnol a logiquement laissé sa place… Avant que ce dernier ne renfile le kim’ en janvier 2011 après de longs mois de coupure. Il a fallu reconstruire avec les qualités complémentaires d’un Romain Lacoste et celle de l’autre Jonathan, Maruani. Une équipe solide avec toujours Plagnol en capitaine, qui a réussi une première perf’ avec le bronze aux Europe 2011 confirmée par une nouvelle médaille continentale cette année. Ils sont dans la peau des outsiders. Pas forcément une mauvaise place !

REPÈRES Championne d’Europe 2010 : Italie ; championne d’Europe 2011 : Italie ; championne d’Europe 2012 : Italie ; championne du monde 2010 : Italie

Les équipes qui comptent
Ça se jouera sans doute entre le Japon et l’invincible squadra italienne, la première à avoir brisé l’hégémonie nippone en 1990 puis à nouveau en 2004, à chaque fois en battant les Japonais. La France a réalisé l’exploit en 2008, mais l’Italie de la légende vivante Valdési a repris ce qu’elle considère être son bien en 2010. L’Italie l’a d’ailleurs emporté à Francfort, le Japon a fait pareil à Istanbul mais fut seulement 3e à Jakarta alors que la France et son excellent bunkaï avait remporté Paris en début d’année avant sa médaille de Ténérife, mais avec un peu moins de repères depuis. Tout se jouera dans un mouchoir.


Combat par équipes
Nadir Benaïssa, Salim Bendiab, Mathieu Cossou, Ibrahim Gary, Kenji Grillon, Azdin Rghioui, Logan Da Costa

40 ans d’attente

La mission de l’équipe de France est claire : être au rendez- vous des médailles le dimanche pour renouer avec les grandes performances du karaté français en équipe. Une médaille ? Ce serait superbe et c’est attendu. Le titre ? Tous le veulent ! 40 ans après celui décroché en 1972, le clin d’oeil serait beau.

REPÈRES Championne d’Europe 2010 : Turquie ; championne d’Europe 2011 : Grèce ; championne d’Europe 2012 : Allemagne ; championne du monde 2010 : Serbie

Les forces en présence
Les duels France- Angleterre et France- Espagne des années 80, 90 puis 2000 ont laissé place à un éclatement des médailles continentales et mondiales ces dernières années : un podium Espagne- Bosnie-Angleterre- Egypte pour les championnats du monde 2006, Turquie-Serbie- Egypte-Espagne en 2008, Serbie-AzerbaïdjanÉgypte- Bosnie en 2010 ; Turquie-Espagne- Azerbaïdjan-Bosnie pour le quarté gagnant des Europe 2010, Grèce- France-Croatie-Italie pour l’édition 2011, puis Allemagne-Turquie- Azerbaïdjan-Bosnie cette année… Bien malin celui qui pourra donner le podium des championnats du monde de Paris : la puissance des Bosniaques, l’esprit de corps des Allemands, la détermination des Turcs et des Azéris, une nouvelle campagne égyptienne… et le talent des Français. Les Bleus n’ont pas conquis le titre masculin depuis 2004 au Mexique. C’est même la dernière fois que la France est revenue avec une médaille mondiale… Alors cette équipe de France constituée spécialement pour le par équipes sera attendue. À vos pronostics !