Tour d’horizon

Championnats d’Europe des régions (Moscou, Russie – 9 et 10 juin)

L’Alsace se distingue

Les 9 et 10 juin derniers ont eu lieu les championnats d’Europe des régions à Moscou (Russie). L’occasion pour les équipes de France kata masculine et féminine de rester en jambes en prévision des championnats du monde de Paris (21- 25 novembre), comme nous le confirme Ayoub Neghliz, entraîneur des équipes de France : « C’était une compétition importante pour remettre nos deux équipes dans la course vers les championnats du monde. » Pour un bilan néanmoins plutôt mitigé. Si les garçons l’emportent, les filles n’ont pas réussi à confirmer leur titre de championnes d’Europe décroché à Ténérife, terminant sur la 3e marche du podium. Une déception pour Sonia Fiuza, membre de cette équipe : « Nous sommes passées les premières et nous avons été confrontées à un tapis glissant auquel nous n’avons pas réussi à nous adapter. C’est décevant et frustrant et ça nous montre que nous devons encore progresser sur le plan psychologique. » Un constat partagé par Ayoub Neghliz : « C’est une compétition qu’elles devaient gagner, même si elles ont parfaitement rempli l’objectif de l’année qui était le titre européen. C’est un mal pour un bien, car elles sont très motivées pour la suite et ont pu se rendre compte qu’il restait du travail. Nous avons aussi pu observer d’importantes lacunes techniques que nous devons gommer. » La performance du week-end est à mettre au crédit des filles de l’Alsace qui se sont hissées jusqu’en finale, butant sur les Espagnoles (Iles Canaries), tombeuses de l’équipe de France dès le premier tour. Un résultat exceptionnel pour Jean-Michel Niederberger, le président du club d’Horbourg-Wirh : « Céline Baumann, Fanny Carbonnel et Sarah Lehmann qui composent cette équipe avaient déjà participé à cette compétition l’an passé, où elles avaient été éliminées dès le premier tour. Cette année, c’est la consécration pour une équipe formée il y a deux ans. Un résultat également exceptionnel pour l’Alsace où aucune équipe d’aucun club n’avait jusqu’alors fait de résultat international. Malheureusement, nous ne savons pas si elles vont continuer l’an prochain car Céline est prof de karaté et arbitre national, donc ça devient difficile pour elle de tout enchaîner. » julien bouet

Les vainqueurs
Cadet – Junior kata féminin : Aragon (ESP) / Cadet – Junior kata masculin : Madrid (ESP) / Cadet – Junior kumite féminin : Marmara (TU R) / Cadet – Junior kumite masculin : Maramara (TU R) Kata féminin : Iles Canaries (ESP) / Kata masculin : Ile de France (FRA) / Kumité féminin : Ege (TU R) / Kumité masculin : Baku (AZE)

 


Coupe de France benjamins (Clermont – 19 et 20 mai)

Champions en herbe en Auvergne !

Les 19 et 20 mai derniers ont eu lieu la coupe de France enfants de karaté à Clermont- Ferrand, rassemblant des benjamins venus de tout l’hexagone. Il s’agissait de la seconde coupe de France enfants consécutive en Auvergne. Yves Bui Xuan, président de la ligue d’Auvergne se félicite que le choix se soit à nouveau porté sur Clermont- Ferrand : « Après le succès de l’an passé, où nous avions eu 1200 inscrits, Francis Didier m’a demandé de l’organiser une nouvelle fois cette année. D’ailleurs, heureusement que nous avons pris la décision de la faire se tenir à la Maison des Sports de Clermont et non pas dans le dojo régional de Ceyrat comme l’année dernière. » Un dojo qui aurait été en effet trop exigu pour accueillir les nombreux parents et accompagnateurs de ces karatékas en herbe. « Nous avions 1 400 inscrits, donc autant vous dire que quand on rajoute les accompagnateurs, ça fait pas mal de monde. » Une affluence qui serait aussi due à la décentralisation de cette compétition selon Yves Bui Xuan : « On se rend compte que quand on décentralise, on a plus de monde qu’à Paris où l’hébergement est relativement cher et les accès aux salles assez compliqués quand on vient en voiture. » Une piste pour l’avenir ? « Pourquoi ne pas délocaliser un championnat de France élite dans une grande ville de province ? ». julien bouet.

Le tableau des vainqueurs
Filles : -30 kg : N. Soudier (Karaté Club de Falsbourg) / -35 kg : M. Porcher (KAN KC Villeneuve Garenne) / -40 kg : L. Martin (Karaté Club Le Vernet) / -45 kg : O. Antoine (Dojo Fudo Shin) / -50 kg : C. Zanini (L Club Sportif Cormeillai) / +50 kg : F. Payet (Karaté Club de Sainte Rose) Garçons : -30 kg : M. Guendouzi (FRJE P Le Gothique) / -35 kg : K. Merah (Sen No Sen Karaté Club) / K. Cizo (E Shotokan Mary sur Marne) / -45 kg : P. Glachant (Karaté Club L’Argentière) / -50 kg : R. Abdesselem (LUB Arlésien de Karaté DO) / -55 kg : Q. Cazette (Possession Arts Martiaux) / +55 kg : M. Sorre (Pro Arts Martiaux


Le Hétet Cup (Carcassonne – 16 juin)

Place aux jeunes !

Le samedi 16 juin s’est tenue la Le Hétet Cup qui rend, comme chaque année, hommage à Alain Le Hétet, champion du monde français de karaté des +80 kg 1994, et décédé tragiquement dans un accident de voiture en 2001. Une compétition qui permet souvent aux jeunes de s’exprimer, comme nous l’explique Thierry Masci, directeur des équipes de France, présent sur la compétition pour superviser la jeune garde : « Cette année, la compétition avait une connotation un peu moins internationale, les équipes nationales étaient en effet absentes pour cause de préparation des championnats du monde. Les jeunes (cadets, espoirs, juniors) ont donc pu s’exprimer un maximum, d’autant plus qu’ils peuvent se surclasser pour être en phase avec leurs catégories de l’année suivante (un cadet qui passera junior peut se surclasser en tant que junior bien qu’il soit de fait encore cadet, NDLR). Le niveau était vraiment très bon. » Une édition qui n’a donc pas manqué d’attrait : « Chez les seniors, malgré l’absence des têtes d’affiche, nous avons pu voir les meilleurs combattants de l’équipe de France police, qui sont très attachés à cette compétition du fait de leur proximité avec le monde des pompiers d’où venait Alain. » Thierry Masci a néanmoins un souhait pour l’avenir : « Ce serait vraiment super que cette compétition soit délocalisée à Paris, Lyon, Lille ou Bordeaux pour lui donner un coup de phare car elle est vraiment utile. Cela permettrait de rendre un hommage encore plus important à Alain qui représentait toutes les valeurs que doit avoir un karatéka moderne. » julien bouet.

Les vainqueurs
Cadettes : -47 kg : A. Jonin (No Sen Karaté Vénissieux) / -54 kg : A. Gambini (SCO Sainte Marguerite) / +54 kg : A. Grandin (Shaolin Karaté Club). Cadets : -52 kg : I. Mardhi (KC Saint Germain Du Puy) / -57 kg : M. Coppin (Shaolin Karaté Club) / -63 kg : M. Caparos (Karaté Grenoble Hoche) / -70 kg : T. Ravel (Do Karaté Club de Firminy) / +70 kg : Rayan Baroudi (Impact Karaté Club) Juniors féminines : -53 kg : C. Carvalho (ION Maritime Méditerranée) / +59 kg : V. Tehaameamea (Fontenay Karaté Shotokan) Juniors masculins : -61 kg : D. Cousseau (Ecole de Karaté Perols) / -68 kg : Florian Zitte (Du Centre Karaté Avignon) /-76 kg : C. Renneville (Fontenay Karaté Shotokan ) / +76 kg : F. Gervasi (Cole Luconnaise de Karaté). Seniors filles : -53 kg : C. Bounab (SIK Phocéen) / -60 kg : C. Burkitt (England) / +60 kg : A. Semellier (Fontenay Karaté Shotokan)