Coupe de France Enfants Arts Martiaux Vietnamiens

La dynamique jeunes

Un rendez-vous national de la jeunesse pratiquant les Arts Martiaux Vietnamiens en progression constante.

E.C., PHOTOS : Jean-Yves CAZAC

Le nombre de participants lors des compétitions enfants a encore augmenté de manière significative.

Ils étaient venus de toute la France pour se retrouver dans la belle salle omnisports P. Hemet de Pontoise les 17 et 18 mars derniers, un lieu habitué à recevoir des grandes rencontres internationales mis à disposition par Jean-Guy Deschamps, président de la ligue du Val-d’Oise. Cette fois, c’était pour l’édition 2012 de la coupe de France enfants des arts martiaux vietnamiens, édition parfaitement réussie. Avec cinq surfaces de tapis à disposition, la compétition a pu se dérouler sans encombre et dans un respect total des horaires. Mais les équipes ont eu fort à faire, sous le regard de Jacques Charprenet, chargé de mission pour les AMV, de Bruno Orban, responsable de la commission nationale d’Organisation, et d’Edward Tabet, responsable de la Commission Nationale d’arbitrage, pour gérer un événement qui a rassemblé plus de 500 compétiteurs sur les deux jours (237 le samedi et 271 le dimanche), issus de 51 clubs venant des quatre coins de l’Hexagone. Une belle progression affichée de plus de 15% par rapport à la précédente, organisée la saison passée à Torcy. En technique, certaines épreuves benjamins ont vu de jeunes et déjà experts Vo-Sinh se confronter à cinquante adversaires pour l’emporter. Quant aux compétitions combat, le choix des arbitres fut souvent difficile pour départager des combats très engagés entre deux petits guerriers volontaires, poussins, pupilles, benjamins et même minimes, puisque les dernières heures de la compétition le dimanche – qui s’est achevée vers 15h30 – leur étaient consacrées. Pour cette catégorie d’âge, déjà plus mûre, le combat était divisé en deux reprises de une minute quinze, pour faire une transition en douceur vers la catégorie cadets, antichambre des « choses sérieuses » qui arriveront dans quelques années. Membre de la Commission sportive de la DTN et organisateur de l’événement, Jean-Yves Cazac se félicitait de la belle dynamique de l’événement et se projetait sur l’avenir : « Les jeunes qui sont là ont vraiment montré une très belle qualité de travail et ont du se battre pour s’imposer. Tous avaient bien préparé une compétition qui sera une référence dans leur progression. Je ne doute pas que l’on retrouve beaucoup d’entre eux dans le futur parmi les meilleurs seniors français ».