Toute l’actualité du karaté

COMPÉTITIONS SCOLAIRES
Le grand retour

Le 26 janvier 2011, le karaté s’était offert son grand retour à l’UNSS. Accueillis par l’académie de Dijon, les jeunes scolaires se confrontaient ainsi lors de la première coupe de France organisée depuis 2005. Cette année, l’essai est transformé puisque, à Sainte-Maxime, la coupe est devenue championnat de France UNSS ! Comme l’an dernier, les karatékas concourraient selon une règlementation sportive spécifique à l’UNSS. En combat, les compétiteurs évoluent désormais en couloir. Ce système, outre qu’il autorise des échanges accrus entre les jeunes scolaires permet surtout de faciliter la tâche d’arbitrage. Ce point est essentiel puisque chaque rencontre se déroule sous l’oeil d’un jeune officiel qui est un élève chargé d’arbitrer le combat. Ainsi, en karaté UNSS, chaque compétiteur est aussi un arbitre. Sur deux journées, les mardi 24 et mercredi 25 janvier 2012, les compétiteurs ont démontré de très belles choses. Ils ont d’abord fourni la preuve de leur intérêt pour cette forme de compétition originale puisqu’ils étaient deux fois plus nombreux que l’année précédente. Ils ont ensuite montré d’indéniables qualités physiques et tactiques lors de leurs prestations. Enfin, à travers l’organisation des rencontres et l’aspect festif de la soirée, les participants ont participé à la réussite de cette édition qui a permis d’allier le sérieux de la compétition à la convivialité d’un regroupement scolaire. Bref, la réussite était totale ! La prochaine édition aura lieu l’an prochain dans l’académie de Lille.

Hervé Puveland
Président de la ligue Côte d’Azur
« Je suis très satisfait d u retour d u karaté à l’éducation nationale et d e la collaboration qui s’est engagée avec l’UNSS . D’abord parce que ce travail permet à tous nos jeunes de participer à plus de rencontres sportives. En tant que président de ligue, je ne peux que me réjouir d’observer l’arrivée d’une autre compétition qui séduit de nombreux pratiquants. Ensuite parce que la règlementation originale mise en place spécialement pour le sport scolaire émane d’une réflexion pédagogique d’ensemble et que cette logique particulière intéresse aussi nos enseignants de clubs en leur permettant de cerner des approches différentes de leur discipline. J’ai cru en cette compétition à la règlementation originale que nous appliquons avec David Rossi depuis quelques années. Je suis donc très heureux de voir aujourd’hui son développement au niveau national. Je remercie donc le travail effectué par Serge Morisot, la commission mixte nationale et Sophie Gerbet, une ancienne karatéka de niveau international aujourd’hui directrice départementale UNSS. Je salue également tous les compétiteurs pour leurs prestations et leur donne rendez-vous à Lille l’année prochaine pour l’édition suivante ! »

Serge Morisot
Directeur régional UNSS Nice
« Depuis quelques années, nos services doivent faire face à une charge de travail accrue concernant l’organisation des rencontres sportives de l’ensemble des disciplines faisant partie de l’UNSS. Dans ces conditions défavorables, l’accueil du karaté paraissait très difficile. Pourtant, par le travail remarquable qu’ils accomplissaient sur le terrain, Hervé Puveland et David Rossi m’ont permis de croire en la possibilité d’organiser un championnat de France supplémentaire. Ils ont pu grandement soulager le service UNSS en prenant en charge l’ensemble de la partie technique de cet évènement. Je suis très satisfait de ce résultat d’équipe qui m’a permis de constater beaucoup de respect et d’écoute de la part des jeunes karatékas. J’ai également apprécié le souci qu’a eu la FFKDA, dans sa règlementation, de placer chaque compétiteur en situation d’être aussi un jeune officiel. C’est donc une franche réussite et, la mairie de Sainte-Maxime et les communes environnantes l’ont confirmé également. Nous sommes d’ores et déjà disposés à accueillir une prochaine édition du championnat de France UNSS ! »


TBO :
Chantal Marmion, chevalier dans l’ordre national du mérite

De gauche à droite : P. Cruchendeu, F. Didier, C. Marmion, M. Leroy, C. Lockart, D. Charre.

LE 16 décembre 2011, Chantal Marmion, présidente de la ligue TBO s’est vue remettre la médaille de « Chevalier dans l’ordre national du mérite », par Maurice Leroy, ministre de la Ville en Charge du Grand Paris et Président du Conseil Général, en présence de Francis Didier, président de la FFKDA, Dominique Charré, DTN de la FFKDA, Catherine Lockart, maire de Vendôme et Paul Cruchendeu, maire adjoint aux sports.


Solidarité
Le Karaté Shotokan Mardié, parrain d’un orphelinat


Au cours de l’année 2011, le Karaté Shotokan Mardié (KSM), dans le Loiret, a organisé diverses actions en faveur de Demise Yele (« sourires d’enfants »), un orphelinat situé à Bobo Dioulasso, au Burkina Faso. Parmi elles s’est notamment déroulé un stage de karaté le 7 mai 2011, qui a rassemblé une centaine de personnes sur et en dehors des tatamis. Ce stage avait permis de réunir 1840 euros. Le club a également pu regrouper, grâce à une multitude de petits dons, 200 kg de matériel (jouets, vêtements, lait maternisé, lait en poudre, bouillies, livres ardoises, peintures…). Ce matériel a été acheminé à Bobo Dioulasso par huit personnes du KSM dont le professeur Fabien Poullin, il y a quelques semaines. Tous sont en effet partis du 5 au 15 novembre derniers pour découvrir les enfants de l’orphelinat, les nourrices, les nouveaux locaux de l’orphelinat acquis en partie grâce aux dons du stage de mai. L’accueil a été très sympathique et chaleureux. Le KSM a rencontré un orphelinat très bien géré humainement et matériellement, et ce malgré le peu de matériel dont peut disposer un orphelinat africain. Au cours de ces 11 jours, Fabien Poullin a également mis en place deux stages de karaté dans deux clubs différents de Bobo Dioulasso. Le premier avec les ceintures noires qui sont également les enseignants des deux clubs de Bobo et le deuxième avec les adultes et les enfants (toutes ceintures confondues) du Lambo Club. La rencontre, là encore, a été formidable et a donné lieu à beaucoup d’échanges tant sur le plan du karaté que sur le plan humain. De quoi renforcer la motivation du KSM et continuer ses actions envers Demise Yele et les clubs de karaté de Bobo Dioulasso.


Carnet noir
Maître Fala kiko Tuhimutu nous a quittés
Falakiko Tuhimutu, Maitre du Yi- King Do, nous a quittés dans la nuit du 13 février pour partir vers de nouveaux horizons. Qui ne l’a jamais côtoyé lors de passages de Grades ou de compétitions. Les Arts Martiaux Vietnamiens viennent de perdre un grand monsieur qui aura passé sa vie à donner aux autres. Et pas seulement dans son club d’arts martiaux vietnamiens dont il était le professeur très aimé. Il fut aussi éducateur social à Cergy pendant 10 ans avant de prendre la direction du centre social de Saint Leu la forêt. Et depuis 9 ans, Kiko était le directeur de la Péniche du coeur (Les Restos du Coeur) à Paris. Ses matins étaient en général consacrés à l’équipe, bénévoles et salariés, et l’après-midi aux rencontres avec les bénéficiaires que Kiko suivait tous, ainsi qu’aux relations avec les partenaires sociaux de la Péniche. Pour Kiko, la Péniche dégageait quelque chose d’unique qui résultait du travail que font ensemble les bénévoles et les salariés et de la complicité développée entre eux : «L’idée maîtresse, c’est le soutien et la solidarité envers les personnes qui sont dans le besoin, c’est ce qui permet le dévouement de tous ». C’est sans doute ce dévouement dont parlait Kiko qui le rendait indispensable, lui qui savait si bien être à l’écoute de tous et qui savait se rendre disponible. Vendredi 17 février, l’église Bienheureux Frédéric Ozanam était trop petite pour accueillir tous ceux, des différentes communautés, wallissiennes et futuniennes, des arts martiaux, des milieux sociaux, qui voulaient lui rendre un dernier hommage pour l’accompagner une dernière fois. L’église était petite mais la tristesse était grande.


Conférence
Rogert Itier et développement personnel
Fidèle à son habitude, Roger Itier, expert en arts martiaux, a mené de mains de maître une conférence sur le thème des arts martiaux comme voie de développement personnel le 3 février 2012 au Centre d’arts et d’écologie Corporel (Paris 19e), devant un parterre de pratiquants et de professeurs d’arts martiaux de toutes origines. Durant cette conférence, il a mis en relief l’importance des principes philosophiques de la Chine ancienne avec les concepts du Yin et du Yang, des Bagua (Trigramme du Yi-Jing), des cinq éléments (Terre, Feu, Métal, Eau, Bois), revus avec une vison moderne et très ludique. À grand renfort de schémas très symboliques et richement illustrés, notre orateur a mis en corrélation les principes de l’énergétique chinoise avec les neuro-sciences. « Les arts martiaux sont la voie royale du corps et de l’esprit… » comme aime le rappeler notre conférencier. Le travail des techniques corporelles martiales et énergétiques ont une grande influence sur notre schéma corporel ainsi que sur notre conscience de l’autre. Savoir lire les signes, repérer les lignes de failles physiques, renseignent en outre sur nos contemporains mais aussi sur nous-mêmes et permet de corriger les glissements liés à notre vie. Les arts martiaux sont définitivement plus que des arts de combat sportif ou traditionnel, ils sont de véritables écoles de vie. La conférence sera bientôt disponible en DVD. Pour contacter Roger Itier : roger-itier@yahoo.fr ou 06 20 28 47 74.


Tarn et Garonne
3e Coupe Wado


Le samedi 19 novembre 2011, le comité départemental du Tarn et Garonne avec l’appui de la ligue Midi-Pyrénées, a organisé la 3e coupe wado-ryu à Montauban. Elle a rassemblé des clubs des départements voisins, mais aussi des clubs plus éloignés, venus du Cantal, de Gironde et d’Aveyron. 150 karatékas se sont affrontés en kata et en kumité tout au long de la journée. Une magnifique compétition qui a lancé la saison 2011/2012.


Alpes-Maritimes
Stage d’hiver au Wado Nice Lanterne
Le club Wado Nice Lanterne a organisé du 19 au 22 janvier à Nice son stage annuel de karaté-do wado-ryu dirigé par maître Shiomitsu Masafumi, 9e dan, assisté de maître Kazutaka Otsuka, petit-fils du fondateur de l’école wado-ryu. Les participants étaient venus de diverses régions de France ainsi que des Antilles, de Suisse et de Belgique pour suivre cet enseignement de très haut niveau. Le prochain rendez-vous est déjà fixé : il aura lieu du 17 au 20 janvier 2013 où les 20 ans de ce traditionnel stage d’hiver sur la Côte d’Azur seront fêtés. Pour tout renseignement : 06 76 83 39 50.