Qualification aux Championnats de France

Les arbitres changent la donne

Zone Nord (Paris-Léo Lagrange, 28-29 janvier) Les championnats de qualification de la zone nord ont livré les premiers sélectionnés pour les championnats de France qui se tiendront les 12 et 13 mai prochains au stade Pierre de Coubertin.

Étape décisive pour la sélection aux championnats de France des Arts Ma rtiaux Vietnamiens, les championnats de qualification de la zone Nord étaient l’occasion pour les 43 clubs présents représentés par quelque 230 compétiteurs de se frotter à une nouvelle politique arbitrale lancée voilà bientôt deux ans. En effet, les différents arbitres présents sur les deux journées de compétition travaillent main dans la main depuis plus d’un an et demi afin d’harmoniser leur système de notation et d’éviter ainsi toute polémique liée à leurs décisions. Une petite révolution orchestrée par Edward Tabet, responsable de l’arbitrage au niveau national et qui a semblé porter ses fruits : « Les responsables de clubs et les compétiteurs ont assimilé le règlement désormais en place depuis deux ans et cela s’est traduit pour une hausse du niveau général des combats. Cela nous a aussi permis de gagner en fluidité dansle déroulement de la compétition ». Responsable de l’organisation d’un week-end qui avait commencé par la technique par équipes en Quyen synchronisé et en Song Luyen et qui s’est achevé par une journée non-stop de combats, Jean-Yves Cazac, l’un des organisateurs, s’est dit lui aussi très satisfait du niveau affiché : « Que ce soit en technique ou en combat, nous avons eu de très belles prestations, y compris chez les plus jeunes qui avaient bien assimilé le règlement ». Une nouvelle donne au service des combattants qui a donc séduit et que l’on devrait retrouver à l’occasion de la grande messe des championnats de France.


Ils ont bravé les éléments

Zone SUD (Hyères, var, 4-5 FÉVRIER ) Une semaine après les championnats de qualification de la Zone Nord, les combattants de la Zone Sud-Est se sont vu décerner les ultimes sésames pour les championnats de France du printemps.

L’enjeu était trop important pour les contraindre à renoncer. En effet, ils étaient 160 compétiteurs (60 techniciens et 100 combattants) à avoir bravé la neige et le froid pour se rendre aux championnats de qualification de la zone Sud-Est qui se tenaient à Hyères, dans le Var, le premier week-end de février. Si le nombre d’inscrits était inférieur à celui de leurs homologues du Nord, Jean-Christophe Bertolucci, coordonnateur de l’évènement, assure que les moyens mis à disposition auraient pu permettre d’accueillir bien plus de monde : « Il est certain que les conditions climatiques nous ont pénalisés, mais la compétition s’est déroulée dans des conditions optimales. Nous avions la magnifique salle de l’Espace 3000 de Hyères et tout le matériel logistique de la ligue de Karaté de Côte d’Azur. Je tiens à remercier en ce sens Hervé Puveland (le président de la ligue Côte d’Azur, NDLR) et Jacques Charprenet qui ont fait que ces journées aient pu avoir lieu ». Côté tapis, la satisfaction est également de mise : « Nous avons eu de beaux plateaux, des combats enlevés, et aucun blessé » rajoute Jean-Christophe Bertolucci. Edward Tabet, responsable de l’arbitrage au niveau national avait dépêché sur place des arbitres nationaux pour « accompagner ceux dont c’était la première expérience aux bords des tapis » et « harmoniser les règles de la compétition au Nord et au Sud ». De son point de vue, le niveau affiché au Sud reste inférieur à celui proposé dans la capitale. Jean-Christophe Bertolucci avance une explication : « La différence s’explique par le fait que nombre de nos meilleurs éléments, comme c’est le cas d’Hélène Tran par exemple, sont exempts de sélection car qualifiés d’office en tant que champion de France ». Quid de la suprématie Nord-Sud ? Réponse les 12 et les 13 mai prochain à Coubertin. A. VEDEILhé


L’actu des régions

POITOU-CHARENTES LA FRANCE SE CALQUE SUR LE VIETNAM !
Conforté par la réussite du précédent rassemblement organisé à Paris en novembre 2011, un second stage technique de Vovinam Viet Vo Dao a été organisé à Soyaux, en Charente, le 4 février dernier. Ouvert aux professeurs et assistants des clubs d’Aquitaine, de Midi-Pyrénées, du Limousin et de Poitou- Charentes, le premier stage technique de l’année 2012 avait pour vocation de former les professeurs sur le modèle dispensé au Vietnam afin d’harmoniser le travail des entités françaises et vietnamiennes. L’occasion était aussi de montrer « qu’il existe une réelle qualité de l’enseignement en France et qu’il n’est pas absolument nécessaire de se rendre au Vietnam pour s’améliorer », précise Georges Méchain, l’organisateur de l’évènement. Jean- Christophe Broc et Huu Nghia Lê, tous deux 5e dan, ont animé deux ateliers où l’on comptait en tout une trentaine de participants. L’un était consacré au 2e Song Luyen de lutte (codifié de 11 à 18) et le second visait à améliorer les techniques enchaînées de contre-attaques, mais sans les chutes (Doi Luyen). Georges Méchain, 5e dan et doyen des participants du haut de ses 58 ans s’est félicité de l’enthousiasme général des participants : « C’était une superbe expérience autant sur le plan humain que sur celui des compétences. On sentait un grand respect et une certaine admiration des professeurs pour leurs formateurs ». ♦ A. VEDEILhé

PAYS-DE-LOIRE DYNAMISME !
Samedi 11 février se déroulait un stage technique à Ancenis (Loire-Atlantique), au complexe du Bois jauni. Après un stage « experts » en novembre dernier, ce week-end fut une nouvelle réussite pour la ligue qui a su rassembler 12 clubs et 160 participants. Avec neufs professeurs venus animer cinq ateliers, leur thème se renouvelant toutes les heures, ce fut la première fois qu’il y eut autant d’intervenants. « Nous avons accueilli tout un public de licenciés dès l’âge de neuf ans pratiquant, pour la plupart, les arts martiaux vietnamiens. Une très belle journée ! », se réjouit Philippe Germond, principal organisateur qui affichait un très large sourire : « Il y a des manifestations plus compliquées à organiser…Nous sommes une grande famille, nous nous connaissons tous, l’ambiance était au rendez-vous ! ». Bâtons, sabres, couteaux, combats… il y en avait pour tous les goûts. « Avec plusieurs écoles représentées, ce fut un moment très riche qui a pu attirer des karatékas avides de découverte, avec deux à trois ans de pratique derrière eux », explique Didier Sutau, licencié à la Chapellesur- Erdre. Avec deux évènements majeurs en quelques mois, la ligue Pays de Loire affiche clairement son dynamisme. ♦ B. Téoule

RENDEZ-VOUS
Le prochain événement AMV se tiendra à Nantes le 4 mars avec la coupe interrégion 4. Un moment à ne pas manquer !