fil d'infos
vidéo

Au coeur de l'équipe de France masculine par ffkarate
Du 1er tour à la finale
voir toutes les vidéos
Au coeur de l'équipe de France combat 13/05/2013 À 13:42
Revivez l'épopée de l'équipe de France qui a décroché le titre de championne d'Europe par équipes 2013.

l'info
Les résultats des Français 12/05/2013 À 14:18
Les médailles d'or

Equipe combat masculin, 1e
-67 kg, William Rolle, 1e
-84 kg, Kenji Grillon, 1e
-50 kg, Alexandra Recchia, 1e


Les médailles d'argent

Kata masculin individuel : Minh Dack, 2e
Equipe combat féminin, 2e


Les médailles de bronze

Kata féminin individuel : Sandy Scordo, 3e


Les non médaillés

Equipe kata féminin - non engagée
Equipe kata masculin, 5e

-60 kg : Sofiane Agoudjil, non classé
-75 kg : Logan Da Costa, non classé
+84 kg : Salim Bendiab, non classé

-55 kg : Lucie Ignace, 5e
-61 kg : Leila Heurtault, non classée
-68 kg : Alizée Agier, non classée
+68 kg : Nadège Ait-Ibrahim, non classée

l'info
Bilan du 4e jour : La France finit deuxième nation 12/05/2013 À 13:37
Un sur deux... On le savait, il fallait emporter nos deux dernière finales pour espérer battre la très forte équipe turque, plus dotée que nous en médailles de bronze et déjà armée de ses six finales pour quatre titres obtenues la veille.
Il le fallait parce qu'il aurait été vraiment beau de voir Minh Dack enfin avec l'or autour du cou, après tant de médailles européennes et mondiales, et parce qu'on ne pouvait pas envisager de voir l'équipe de France masculine sortie en finale par les Bosniaques. 
Il s'en est fallu d'un drapeau pour que l'équipe de France réussisse ce beau pari et termine en triomphe. Elle termine donc à la deuxième place des nations derrière un formidable groupe turc qui s'est manifesté comme le nouveau rival pour la France, devant l'Italie qui dominait ses dernières années (1e nation aux championnats d'Europe 2010, 2011, 2012) et qui perd cette fois quatre des finales dans laquelle elle est engagée, devant l'Espagne qui ne tient plus que par le kata. Deuxième nation européenne pour la seconde fois consécutive, la France a fait mieux qu'en 2012 avec une médaille d'or en plus pour le même nombre de finales (6). Elle cède la première place à la Turquie pour n'avoir pas su placer plus de combattants sur la troisième marche du podium. Si on considère qu'elle est encore "convalescente" de son triomphe parisien, que beaucoup de combattants faisaient leurs premières armes à cette occasion et que le kata français, sans équipe féminine et avec une équipe masculine de transition, avait assumé une année faible pour préparer l'avenir, c'est une très belle performance.

l'info
Le tableau des médailles 12/05/2013 À 13:18
48e CHAMPIONNAT D’EUROPE SENIORS DE KARATÉ

Le 9 mai 2013 à BUDAPEST – HONGRIE


(TUR) TURQUIE 4-2-4

(FRA) FRANCE 4-2-1

(ESP) ESPAGNE 3-1-0

(ITA) ITALIE 1-4-3

(SUI) SUISSE 1-0-2

(CRO) CROATIE 1-0-0

(UKR) UKRAINE 1-0-0

(AZE) AZERBAIJAN 1-0-0 

(GER) ALLEMAGNE 0-3-2

(SRB) SERBIE 0-1-2

(GRE) GRECE 0-1-2

(AUT) AUTRICHE 0-1-0

(NED) PAYS-BAS 0-1-0

(BIH) BOSNIE & HERZEGOVINE 0-1-0

(HUN) HONGRIE 0-0-5

(FYR) F.Y.R.O.M. 0-0-1

(MNE) MONTENEGRO 0-0-1

(SLO) SLOVENIE 0-0-1

(BEL) BELGIQUE 0-0-1

(LAT) LETTONIE 0-0-1

(RUS) RUSSIE 0-0-1

(SVK) SLOVAQUIE 0-0-1

(ENG) ANGLETERRE 0-0-1

(GEO) GEORGIE 0-0-1

(POR) PORTUGAL 0-0-1

l'info
Finale kumité masc équipes : France - Bosnie 3-0 12/05/2013 À 13:01
Les Français sont champions d'Europe pour la première fois depuis 2002, devant une équipe de Bosnie, troisième l'année dernière comme en 2010, troisième aussi aux championnats du monde 2010, qui a complètement explosé sous la pression.
La France confirme son titre mondial acquis à Paris - Bercy en 2012.

l'info
Finale kumité masc équipes : Bendiab - Mandaric 8-0 12/05/2013 À 12:59
Olivier Mandaric - surnommé "David Douillet" par certains facétieux de l'équipe de France (bien qu'il soit quand même un peu moins impressionnant que le champion français) - et le plus dur et le plus dangereux, au moins pour les genoux, de cette équipe serbe. Mais face à un Salim Bendiab libéré par les deux points acquis par ses partenaires, il était tombé sur le mauvais client. Fort avec ses jambes, il est néanmoins un peu lent et lourd. Le vif poids lourds français ne craignait ses tentatives de usa-mawashi et s'en donnait à coeur joie pour le déstabiliser par des fauchages des appuis. Un uraken plus tard, menant au score, le Français trouvait le chemin pour un bon balayage comptabilisé. Sur une dernière tentative, Mandaric ce raccrochait aux branches (au kimono de son adversaire) et se voyait pénalisé une fois de trop pour saisie. C'était un nouveau 8-0 pour la France, le dernier. 

l'info
Finale kumité masc équipes : Rghioui - Sukovic 8-0 12/05/2013 À 12:49
Pas trop de tension non plus sur ce deuxième tour pour Azdin Rghioui face à Haris Sukovic, un très jeune combattant. Le Français qui avait l'honneur d'être dans l'équipe pour cette finale ne décevait pas et marquait deux points propres. Sur le gong, il gagnait finalement son combat par 8-0, pour une dernière et décisive sanction pour saisie illicite à son adversaire. Ça sent bon l'or !

l'info
Finale kumité masc équipes : Grillon - Muhovic 2-0 12/05/2013 À 12:41
Kenji Grillon en ouvreur, une garantie de sécurité pour l'équipe de France, qui pouvait s'attendre à mener les débats grâce à lui. Mission accomplie, face à Meris Muhovic, un tout jeune combattant, qu'il touche par deux fois sans suspens. C'est parti, et plutôt bien parti.

l'info
Finale kata fem. équipes : Italie - Allemagne 5-0 12/05/2013 À 12:36
Sans l'équipe de France, cette compétition offrait des opportunités à des pays habituellement dans l'ombre. Ce fut l'Allemagne qui s'assurait une place en finale avec un trio de petites techniciennes mobiles et plutôt techniques. Leur kata Unsu fut assez enlevé et leur bunkai intéressant. Mais elle ne résistait pas à l'expérience et au charisme du trio "shito" italien, qui emporte son premier titre européen avec l'originalité d'un kata rare à ce niveau : Paiku.

l'info
Finale kata masc. indiv : Dack (FRA) - Quintero (ESP) 2-3 12/05/2013 À 12:29
"Chatanyara Kushanku", c'était la proposition de Minh Dack face au "Suparinpei" de l'Espagnol Capdevila Damian Hugo Quintero. Tout se joue sur un drapeau...
Passer en premier ne fut pas à l'avantage du Français qui proposait un kata réussi, mais peut-être pas le meilleur qu'il ait fait, avec parfois un soupçon de flottement dans les blocages. L'Espagnol au contraire, sentant l'opportunité, en rajoutait dans les blocages et dans l'intensité du regard, avec des changements de rythme un peu secs, mais assez flatteurs à l'oeil.
Un drapeau... Celui qui permet à Quintero d'être enfin champion d'Europe. Celui qui offre à Minh Dack sa dixième médaille européenne successive, la première en argent. L'or était si prêt...

vidéo

Alexandre Recchia championne d'Europe par ffkarate
De l'or et de l'argent au bout d'une journée bien remplie
voir toutes les vidéos
Recchia, l'or au goût amer 11/05/2013 À 21:06
Venue avec de très grosses ambitions, Alexandra Recchia repart avec le titre en individuels, mais pas en équipe. Du coup, difficile d'exulter…

l'info
Bilan du 3e jour : de l'or, de l'or, de l'or, et de l'argent 11/05/2013 À 20:33
Franchement, si il avait fallu faire un choix pondéré en signant à l'avance, il est probable que les responsables auraient "topé là". Quatre finales françaises aujourd'hui, trois emportées chez les individuels, c'est déjà remarquable, d'autant que chacune d'elle a apporté, en plus du trophée, son poids de confiance dans l'avenir et de confirmation de la valeur du travail déjà accompli. En l'emportant, William Rolle (-67 kg), Kenji Grillon (-84 kg), Alexandra Recchia (-50 kg), ont validé deux fois leur supériorité actuelle sur leur catégorie, une fois pour ce championnat, une fois pour le championnat du monde parisien, qui aurait pu rester une sorte de miracle isolé. C'est donc une grande journée qu'a vécu le karaté français, d'autant la victoire emportée sur deux combattants turcs était indispensable pour ne pas être englouti, à Budapest, sous les eaux du Bosphore. 

Quatre, c'est mieux que trois
Bien sûr, on ne peut pas s'empêcher de penser que quatre titres, cela aurait été encore mieux. Que les championnes du monde 2010 et 2012 avaient largement la place pour devenir championnes d'Europe dans la foulée, ce qui ne leur est pas arrivé depuis 2002. Cela se joue d'un rien contre la solide cohorte croate. Mais d'un rien qu'on pouvait peut-être voir venir. Deux combattantes dans une forme moyenne dans l'équipe, cela fait beaucoup. Même si Nadège Ait-Ibrahim et Lucie Ignace ont su tour à tour se hausser au niveau de l'enjeu, Alexandra Recchia a été trop souvent en position d'être décisive pour que cela ne finisse pas par manquer, surtout alors qu'elle descendait d'un podium individuel avec de l'or autour du cou. Sur le plan collectif, les filles ont fait beaucoup à Budapest, mais n'étaient pas à leur meilleur niveau. Somme toute, l'argent n'est pas illégitime. Pas illégitime... mais pénalisant. Car avec quatre médailles d'or, la Turquie a déjà donné toute sa mesure. la France pouvait être à égalité aujourd'hui avec encore deux finales à venir. Pour battre les Turcs, il faudra remporter les deux - celle de l'équipe masculine en combat et de Minh Dack en kata - ce qui est une sacrée gageure. Une seule victoire, la Turquie l'emporterait au nombre des médailles de bronze.
On peut constater une nouvelle fois que la médaille ne se décroche qu'avec les dents. Un soupçon en dessous de son niveau, Lucie Ignace se retrouve cinquième. Sans l'expérience nécessaire la belle équipe masculine kata rate son kata, malgré un niveau à la hauteur de la médaille. Moyenne hier, Sandy Scordo ne glane que le bronze aujourd'hui alors qu'elle était à la hauteur de l'or.
Les championnats d'Europe, c'est dense.


vidéo

Sandy Scordo par ffkarate
Scordo en bronze
voir toutes les vidéos
Scordo en bronze 11/05/2013 À 20:20
Même si elle espérait atteindre la finale, Sandy Scordo se contente de cette médaille de bronze ... une nouvelle médaille internationale à son palmarès !

l'info
Finale combat féminin : France - Croatie 1-1 (2-3) 11/05/2013 À 19:34
Déception ! La France double championne du monde avec ses féminines vient de perdre sa finale de très peu contre les Croates, finaliste du dernier championnat d'Europe (gagné par les Turques) et du championnat du monde.
Pourtant c'était parti sur d'excellentes bases grâce à Lucie Ignace, déçue de son parcours individuel, mais pleine d'allant sur cette finale. Face à Ivona Tubic, médaillée européenne en -68 kg en 2011, la guêpe réunionnaise se faisait toucher une fois, mais claquait les deux points suivants au visage de sa grande adversaire et prenait une première victoire précieuse. Hélas, face à Azra Sales, une autre -68 kg longiligne, cinquième des derniers championnats du monde, Nadège Ait-Ibrahim ne trouvait pas la bonne carburation et abandonnait la victoire et deux points, ce qui allait être décisif.
La Croatie proposait l'inverse exact de l'équipe de France. Alors que nos féminines jouent surtout sur la vivacité des leurs talentueux petits gabarits, toutes les Croates sont taillées sur le même moule : grandes et longues. Alexandra Recchia rencontrait la troisième du genre et sans doute la plus haut perchée, Ana-Marija Celan, 5e elle aussi des championnats du monde, en +68 kg.

Avec un peu de fraîcheur en plus...
Alexandra Recchia ? Bien sûr, la leader de l'équipe, tout juste descendue, en courant, de son podium individuel ! Une drôle de préparation pour un combat décisif. Et il lui aura manqué un rien, un soupçon de lucidité, de "vista"... Dommage, vraiment, qu'elle n'est pas bénéficié comme les autres d'une concentration ad hoc et de la fraîcheur qu'elle aurait logiquement dû afficher. Face à l'immense Celan, elle perdait le premier point et devait courir après elle pendant tout le combat. Le bon rythme d'attaque, elle le trouvait à trente secondes de la fin avec un tsuki qui trouvait enfin grâce aux yeux des arbitres. Quelques secondes plus tard, elle frappait nettement au visage et deux drapeaux tombaient de son côté ! Le troisième arbitre jugeait même l'attitude de la Croate fautive, manifestant avec son drapeau qu'elle avait tourné la tête. Mais le juge central examinait longuement le visage de Celan et demandait une sanction pour contact. Un seul arbitre ne se déjugeait pas. L'affaire était entendue et la France perdait cette finale à sa portée.

l'info
Finale kata masc. équipes : Espagne - Allemagne 5-0 11/05/2013 À 19:08
En l'absence d'une équipe d'Italie et d'une équipe de France expérimentée, l'équipe d'Espagne en a bien profité. 5-0 contre les Allemands qui faisait leur premier podium depuis 2008 et leur première finale, les Espagnols ont déroulé et emporte leur premier titre depuis 2005.

l'info
Finale -50 kg : Recchia (FRA) - Ozcelik (TUR) 3-1 11/05/2013 À 18:51
La championne du monde Alexandra Recchia est allé chercher ce titre européen que la Turque Serap Ozcelik n'avait absolument pas l'intention de lui laisser. Il lui aura fallu beaucoup de maîtrise et de sang-froid car non seulement son adversaire était rapide et précise, mais elle se montra aussi redoutable tactiquement. Il fallait être vraiment forte pour résister à une telle pression. Championne d'Europe et du monde juniors (devant Recchia), Ozcelik était aussi double championne d'Europe  seniors en titre et troisième des championnats du monde remportés par la Française. Sa plus grande rivale donc, qui l'avait dominé l'année dernière d'un très beau coup de pied.
Alexandra Recchia n'est plus la jeune outsider de l'année dernière. Elle parvenait à mettre les deux premiers points avec beaucoup de confiance, grâce à sa vitesse et à ses changements de rythme. Mais à une minute de la fin, elle était sanctionnée une troisième fois pour saisie ! Et dans la reprise suivante, Ozcelik revenait à un point... La tension était là. La Turque passait alors son temps à la coller pour l'obliger à saisir le tissu, ou tentait des projections déstabilisantes et efficaces. La Française sut parfaitement gérer ce moment difficile sans paniquer, avec une attitude claire vis à vis des arbitres. C'est même elle qui prenait le dernier point avec panache. Un titre qui dit beaucoup sur la valeur du noyau fort du groupe France et qui le positionne sur ce championnat d'Europe 2013 à hauteur d'une grande Turquie. Un bras de fer est engagé !

l'info
Finale -60 kg : Kaya (TUR) - Heimann (GER) 2-1 11/05/2013 À 18:19
Deux fois troisième des championnats d'Europe 2011 et 2012, l'Allemand Alexander Heimann se voyait bien emporter la grande finale cette fois. Mais les Turcs sont insatiables avec leur jeune équipe. Aykut Kaya, deux fois champion d'Europe juniors et médaillé européen espoir, lui aussi déjà troisième d'un championnat d'Europe seniors en 2011, se montra plus précis dans le travail des poings. Et une nouvelle médaille d'or pour l'équipe turque !

l'info
Finale kata fém. indiv. : Abello (ESP) - Bottaro (ITA) 3-2 11/05/2013 À 18:12
  Plus agréable à regarder, plus fluide et précise, l'Italienne Bottaro semblait capable de renverser la hiérarchie habituelle  face à la triple championne d'Europe espagnole Yaza Martin Abello. Mais un kata un peu court par rapport au long kata choisi par l'Espagnole, et sans doute aussi la réputation, permettait à cette dernière de prendre un drapeau de plus. Elle a eu chaud et on peut vraiment déplorer que Sandy Scordo n'ait pas pu se confronter à elle avec le superbe "Unsu" de sa médaille de bronze. Rageant.  

l'info

William Rolle double la mise par ffkarate
Rolle double la mise
voir toutes les vidéos
Rolle double la mise 11/05/2013 À 17:26
William Rolle conserve son titre européen à Budapest après sa victoire en finale contre le Turc Kemaloglu.

l'info
Kata masculin équipes : "Pas assez coordonné dans le kata" 11/05/2013 À 17:16
C'est la réaction du Français Raphaël Ortega, l'ancien patron du kata mondial, un avis avisé et distancé sur la prestation des trois Français :
"Sur le bunkai, ils m'ont paru supérieurs, mais pas en kata. L'un des trois était légèrement décalé par rapport aux deux autres. À 3-2, cela se joue là dessus"

l'info
Kata masculin équipes / bronze : France - Russie 2-3 11/05/2013 À 17:10
Une équipe "shotokan" russe avec trois petits gabarits râblés, un "kanku-sho" propre et puissant... mais un bunkai qui ne décolle guère, avec de gros morceaux de kata dedans, voilà la proposition russe. Les Français, plus grands et plus fins, proposent eux aussi un kanku-sho qui résonne fort dans les prises d'appui. Ils proposent surtout un bunkai plus réaliste et plus travaillé, avec en hors d'oeuvre un ura-mawashi de liane de Leitao, qui traverse le visage de son adversaire. La suite est crescendo et séduit la salle... mais pas le jury finalement. Un peu à la surprise générale, c'est le groupe russe qui est récompensée par cette médaille de bronze dont Lucas Jeannot, Ahmed Zemouri et Adrien Leitao rêvaient tant.

l'info
Kata féminin / bronze : Scordo (FRA) - Bleuel (GER) 5-0 11/05/2013 À 16:11
La petite blonde allemande Jasmine Bleul,  tout juste débarquée des championnats de jeune, aura eu beau faire tout ce qu'elle pouvait pour donner de la consistance et de la densité à son kata, il y avait une galaxie d'écart avec le "unsu" de la finaliste des championnats du monde. Sandy Scordo profita de l'occasion pour donner sa pleine mesure. Un kata final très réussi qui honore cette médaille de bronze un peu frustrante. Trois fois finaliste consécutivement, en 2010, 2011 et 2012, Sandy Scordo emporte en 2013 sa cinquième médaille européenne en cinq ans.

vidéo

Réaction Lucie Ignace par ffkarate
Reaction Lucie Ignace
voir toutes les vidéos
Réaction Lucie Ignace 11/05/2013 À 15:08
Seulement 5e de ces championnats d'Europe à Budapest, c'est une Lucie Ignace très marquée qui fait le bilan de sa journée.

vidéo

Kenji Grillon en patron par ffkarate
Kenji Grillon en patron
voir toutes les vidéos
Kenji Grillon en patron 11/05/2013 À 15:05
Impressionnant de maîtrise en finale, Kenji Grillon a décroché le titre européen après le titre mondial en novembre et celui de champion de France début avril. Un "Grand Chelem" qu'il s'était promis.

l'info
Retour à 16h 11/05/2013 À 13:55
Qu'on ne nous demande pas la logique de cette disposition... Ici à Budapest, c'est désormais la pause jusqu'à 16h, heure à laquelle on retrouvera Sandy Scordo en route pour le bronze en kata féminin, puis le kata homme en équipe, à la recherche du bronze lui aussi. Il faudra attendre 18h20 pour retrouver les deux dernières finales individuelles du jour, dont celle qui nous concerne particulièrement, les -50 kg avec Alexandra Recchia. Si tout va bien, à peine descendue du podium avec la médaille (d'or) autour du coup, elle devra enfiler à nouveau le kim et sans perdre son temps : la finale par équipes combat féminines est prévue à 18h55 ce même jour ! Il y a sûrement une logique, mais elle ne saute pas aux yeux, et le moins qu'on puisse dire est qu'elle ne favorise pas la préparation de la meilleure Française du moment. 

l'info
Finale -55 kg : Yenen (TUR) - Cardin (ITA) 2-0 11/05/2013 À 13:40
Comme Burucu, Tuba Yenen est jeune, et même très jeune. Elle a été championne d'Europe espoirs 2010 et 2011, championne du monde espoirs 2011. Écartée par disqualification par la Française Ignace à Paris, elle a pris sa revanche sur ces championnats d'Europe de Budapest en tour préliminaires. En finale, elle se montre plus rapide, plus déterminée que l'Italienne Sara Cardin, vice championne du monde 2010 et championne d'Europe 2010 (devant la Croate Jelena Kovacevic, absente sur ce championnat). En deux attaques vives, elle règle la question et démontre par l'évidence que si la jeune génération française a du répondant, il faudra vraiment compter avec cette impressionnante jeunesse turque.

l'info
Finale -67 kg : Rolle (FRA) - Kemaloglu (TUR) 2-0 11/05/2013 À 13:27
Voilà qui est fait ! Le Turc Kemaloglu était la bête noire du Français Rolle. Le Français Rolle est en passe de devenir la bête noire du Turc Kemaloglu. C'est la troisième victoire successive en championnat, et à chaque fois décisive, de William Rolle sur son adversaire favori. L'année dernière en finale des championnats d'Europe le Français avait fait exploser son rival (et sauter en même temps le signe indien qui le poursuivait), aux championnats du monde, la bataille avait été indécise, jusqu'aux prolongations et cette victoire difficile avait peut-être coûté l'or à Rolle. Cette fois ce fut plus simple et plus sobre. Contrôlant parfaitement son adversaire, sans pression apparente, le Français marquait le premier point après une minute, le second à l'entrée de la dernière. Jamais le Turc ne donna l'impression de pouvoir revenir. La hiérarchie s'affirme entre les deux meilleurs combattants européens, et c'est en faveur de William Rolle, désormais double champion d'Europe.
Autre bonne nouvelle : face à la marée turque qui s'annonce - leurs combattants sont six fois finalistes - la France semble en mesure d'endiguer le flot. Deux finales, deux titres, que demander de mieux ?

l'info
Finale -61 kg : Serogina (UKR) - Cvrkota (SRB) 2-1 11/05/2013 À 13:15
Face à la jeune Serbe Sanja Cvrkota, finaliste en espoirs en 2010, l'Ukrainienne finaliste des championnats d'Europe 2012 derrière Lolita Dona n'a pas raté l'occasion offerte d'inscrire son nom en lettres d'or. 2-1 voilà qui est fait pour une combattante qui affirme sa régularité à ce niveau.

l'info
Finale -75 kg : Aghayev (AZE) - Smaal (NED) 1-0 11/05/2013 À 13:08
En battant l'Italien Busa, champion du monde, en demi-finale, l'Azéri Aghayev avait sans doute fait le plus dur, même si le conviction et la capacité technique et mentale de Smaal à revenir au score en quelques secondes dans sa demi-finale avait impressionné.
Sûr de lui et de sa côte auprès des arbitres, la star du karaté mondial pressait à petits sursauts toniques son adversaire plus statique. Un déclenchement, trois arbitres donnent le point, deux pour l'Azéri, un, celui du Français Micholet, va au Néerlandais - c'est peut-être lui qui avait raison.
Avec son point d'avance, Rafal Aghyaev ne prendra plus de risque. Frustré de titres en 2012, il montre en 2013 qu'il est toujours aux affaires dans cette catégorie très forte. Il emporte depuis 2004 - déjà dix ans de règne - son cinquième titre européen (pour trois titres mondiaux), le premier depuis 2010.

l'info
Finale -68 kg : Burucu (TUR), Buchinger (AUT), aux drapeaux 11/05/2013 À 12:55
Présente et puissante, la grande combattante turque encore en devenir qu'est Hafsa Seyda Burucu est impressionnante. Si rien ne fut marqué face à l'excellente combattante autrichienne Buchinger, Burucu emportait tous les drapeaux. Vice championne du monde derrière la Japonaise Someya, championne d'Europe en titre, la jeune Turque occupe désormais le terrain en seniors...
Mais l'Autrichienne Alisa Buchinger - championne d'Europe juniors 2010 devant Lucie Ignace en -59 kg, championne d'Europe espoirs 2012 et 2013 en +60 kg (en 2012... devant Burucu) et déjà troisième des championnats d'Europe seniors 2011 - n'a pas dit son dernier mot ! L'avenir passe par ces deux combattantes.

l'info
Finale -84 kg : Grillon (FRA) -Tzanos (GRE), 5-2 11/05/2013 À 12:44
Au bout de quatorze secondes, on pouvait craindre le pire de cette finale, car avec sa vivacité et sa précision, le Grec avait contré la première attaque d'un Grillon volontaire. Froid et habile, le champion en titre, le Grec Tzanos, vainqueur aux championnats continentaux 2012 du Français par 6-1, allait-il contrôler la situation ? La victoire de Grillon aux championnats du monde de Paris, une belle illusion sur la hiérarchie véritable ?
À la frappe suivante, les deux hommes marquaient simultanément. Habilement, Grillon allait chercher la double sanction de non-combativité, la première pour lui, la troisième déjà pour son adversaire. Un grain de sable dans la machine de celui-ci qui prenait deux frappes successives et perdait l'avantage. Le combat avait changé d'âme. Grillon maîtrisait toute la fin de cet affrontement en seigneur, avec sa désormais habituelle puissance mentale. Il ponctuait notamment sa supériorité par un tsuki soudain et féroce, une attaque profonde au visage que les arbitres acceptaient. 5-2, la victoire est belle et confirme Paris. Une double bonne nouvelle ! Et la France a enclenché  son compteur de médaille avec de l'or. De bon augure.

l'info
Finale +68 kg : Cargill (SUI) - Vitelli (ITA), 5 drapeaux 11/05/2013 À 12:33
C'était une première pour la Suissesse Jessica Cargill, alors que l'Italienne Greta Vitelli, championne en titre, est une habituée de ces finales européennes et mondiales... souvent contre la Française Ait-Ibrahim qui avait cette fois décliné l'invitation. Mais pour une première, la Suissesse s'appuyait bien sur l'habituel attentisme de l'Italienne et emportait le morceaux aux drapeaux. Bien joué la Suisse !

l'info
Finale +84 kg : Ozkan (TUR) - Maniscalco (ITA), 5 drapeaux 11/05/2013 À 12:26
Gros podium que ce podium poids lourds ! Avec le triple champion d'Europe Horne sur la troisième marche, l'Italien Maniscalco et le Turc Erkan en finalistes, c'est du costaud.
Rien ne fut marqué en finale, mais le Turc Enes Erkan, plus présent au centre, confirme son titre mondial et sa suprématie actuelle sur la catégorie. 

l'info
-55 kg, place de trois : Ignace (FRA) - Toth (HUN) 0-4 11/05/2013 À 11:57
Evidemment, ce n'était pas la combattante à prendre ici pour une médaille... La Hongroise Beatrix Toth ne manque pas d'expérience, elle fut médaillée européenne en 2004 et 2005. On ne l'avait plus beaucoup revue depuis 2010. Mais le public était la pour la porter et la championne du monde française ne sut pas vraiment comment prendre ce combat. Patiente, la Hongroise prenait le premier point et, tandis que Lucie Ignace s'interrogeait sur la façon d'impressionner les juges qui laissait son adversaire courir en rond, Toth mettait trois points sur un mawashi opportuniste, dans la déconcentration de sa jeune adversaire. Un combat somme toute un peu raté, et qui n'est guère conforme à la hiérarchie réelle du moment, mais Beatrix Toth a réussi son pari personnel.
L'équipe de France ne commence pas sur les meilleures bases. 

photo
r_Ambiance Budapest.JPG
Le tapis central à Budapest 11/05/2013 À 11:34
Une belle disposition inspirée par les championnats du monde de Bercy : l'arène centrale surélevée. Dans quelques minutes, les Français vont y faire leur entrée. Les chercheurs d'or, c'est à vous !

l'info
Les finales en direct 11/05/2013 À 11:19
La Réunion est descendue en force à Budapest pour suivre l'équipe de France de karaté en général, l'enfant du pays Lucie Ignace en particulier. 
Si tout va bien, il sera possible de suivre les finales sur le site  :



l'info
Finales, les horaires prévisionnels 11/05/2013 À 11:15
Ne manquez pas l'heure du rendez-vous :

11h30 : Lucie Ignace (Combat -55kg) – Pour la médaille de bronze
12h20 : Kenji Grillon (Combat -84kg) – Finale
13h05 : William Rolle (Combat -67kg) – Finale
16h00 : Sandy Scordo (Kata Féminin) – Pour la médaille de bronze
16h40 : Equipe Kata Homme – Pour la médaille de bronze
18h20 : Alexandra Recchia – Finale
18h55 : Equipe Féminine Combat – Finale

l'info
Pour les finales, c'est parti ! 11/05/2013 À 10:54
Avec un tapis central surélevé et joliment éclairé (sauf pour les photographes...) Budapest s'est inspiré de Paris.  Les phases finales pour les individuels ont débuté. Première à entrer en piste pour sa médaille de bronze, Lucie Ignace dans quelques minutes. Restez branchés !

vidéo

Inside l'équipe de France combat fémminine par ffkarate
Partagez leur demi-finale !
voir toutes les vidéos
Au coeur de l'équipe de France 10/05/2013 À 19:12
Les derniers moments précédant la demi-finale de l'équipe de France féminine combat, la finale, les cris de joie… Comme si vous y étiez.

l'info
Bilan du 2e jour : les deux équipes combats sont en finale 10/05/2013 À 16:22
Un bilan facile à faire. Les deux équipes de combat française sont en finale ! Une performance réalisé bien sûr en aux championnats du monde 2012 (deux victoires) et aux championnats d'Europe 2011 (deux défaites). On préfère la configuration 2012... Avant cela, il faut remonter à la grande année 2000 pour trouver trace d'une telle performance. Une réussite exceptionnelle donc, qui confirme aussi une information entrevue au niveau individuel : les grnads vainqueurs des championnats du monde 2012 confirment qu'ils ont passé un cap, individuellement comme collectivement. C'est une formidable nouvelle.
 Pour le kata français en transition, il n'y a pas de miracle. Mais en gagnant un tour contre les Hongrois, l'équipe masculine engagée est en passe de s'offrir la très belle récompense que son parcours national lui permettait d'envisager, dont ils ont sans doute rêver,une médaille européenne. Elle sera en bronze et il faut, d'abord, battre l'équipe russe. C'est possible.

l'info
Equipe combat fém. : La France en finale contre la Croatie 10/05/2013 À 16:05
Ce sera le remake de la finale des championnats du monde contre la Croatie, déjà finaliste aux championnats d'Europe l'année dernière contre les Turques. Une équipe redoutable, emmenée par la très redoutable Jelena Kovacevic, mais qui a perdu deux grandes finales en 2012. Ne changeons pas les habitudes !

l'info
Equipe combat fém. : France - Suisse 2-0 10/05/2013 À 15:53
La grande et belle Fanny Clavien, championne d'Europe 2008 et 2011 en -68 kg, face à la vive et éclatante championne du monde -50 kg Alexandra Recchia. Une belle affiche de demi-finale. La Suissesse tentait d'imposer son physique, et notamment ses dangereux balayages, plusieurs fois proches de faire mouche, et la Française jouait sur la vitesse et la qualité de son déplacement. Avantage à la France à ce moment-là, car le nul était suffisant pour nous pousser en finale.
Une première double attaque apportait un point à chacune. Mais l'impact suivant était limpide et en faveur de la Française, qui menait alors d'un point. À quelques secondes de la fin, acharnée à réduite le score, Fanny Clavien était sanctionnée pour une sortie de tapis... la quatrième. Disqualification, 8-0 pour Alexandra Recchia qui n'en demandait pas tant. La France est en finale.

l'info
equipe combat fém. : France - Suisse 1-0 10/05/2013 À 15:42
C'était à Nadège Ait Ibrahim d'enfoncer le clou contre une combattante qu'elle connait bien, Jessica Cargill, dans la même catégorie qu'elle (+68 kg), et 5e des derniers championnats du monde. Prudente l'une et l'autre, elles se quittaient sur un score vierge, laissant les "leaders", Recchia et Clavien, s'expliquer pour la gagne dans le combat suivant. 

l'info
Equipe combat fém. : France - Suisse 1-0 10/05/2013 À 15:37
Toujours en ouvreuse, Lucie Ignace ouvrait les débats de cette demi-finale contre les Suisses, en affrontant dans son style habituel Noémi Kornfeld, une bonne -61 kg, troisième à l'Open de Paris cette année. Elle lui marquait un point et en restait prudemment là. 

l'info
equipe combat fém. : France - Autriche 1-0 victoire 10/05/2013 À 15:32
Contre l'excellente Bettina Plank, médaillée européenne 2011 et en pleine forme depuis, Nadège Ait-Ibrahim avait la mission de ne pas se laisser déborder et de préserver si possible le point du nul. Avec ses cinquante kilos, la petite Autrichienne tentait d'emballer le combat pour déstabiliser sa rivale, mais cette dernière la maintenait à distance avec sa jambe avant, se contentant le plus souvent de tentatives de projection. Ce programme bien mené suffisait à assurer le combat et la victoire. L'Autriche est passée, place à la Suisse !

l'info
equipe combat fém. : France - Autriche 1-0 10/05/2013 À 15:27
On a vraiment eu peur sur ce combat car Alexandra Recchia, la "puce" en chef, faisait face avec ses cinquante kilos à la grande taille d'Alisa Buchinger, médaillée européenne 2011 en -61 kg. Et cette dernière, bien droite et occupant le terrain, la contrait deux fois ! mais rien ne déstabilise Alexandra Recchia. Elle revenait à un point avec une attaque rageuse sur laquelle et prenait un coup en contre et quelques secondes plus tard, châtiait la grande autrichienne d'un usa-mawashi fabuleux !

l'info
Equipe combat fém. : France - Autriche 0-0 10/05/2013 À 15:21
Redoutable équipe que cette équipe autrichienne, qui compte dans ses rangs deux médaillées européennes. Il fallait le premier point pour se mettre à l'aise, et Lucie Ignace s'y employait du mieux qu'elle pouvait face à Stéphanie Kaup, sans doute la moins connue des Autrichiennes, mais finissait sur un score nul, un partout. 

l'info
equipe combat fém. : France - Italie 2-0 10/05/2013 À 15:10
Dans une équipe de trois, le moindre "faux-pas" peut être fatal. C'est ce que soudain on commençait à craindre pour l'équipe de France. En effet, Nadège Ait Ibrahim, beaucoup plus lourde et puissante que son adversaire la championne d'Europe et vice championne du monde des -55 kg en 2010 Sara Cardin, s'était fait contrer deux fois et s'avançait vers une défaite un peu inquiétante... avant de balayer à quinze secondes de la fin pour prendre le score 3-2 et ne plus le rendre. Deux victoires à zéro, l'Italie est passée, place à l'Autriche !

l'info
Equipe combat fém. : France - Italie 1-0 10/05/2013 À 15:06
Du petit gabarit français, mais du tout vif ! C'est Lucie Ignace qui ouvre les débats contre les Italiennes en général, et contre Laura Pasqua en particulier, une combattante qui a fait deux finales européennes, la dernière en 2011, en -61 kg. Pas de quoi effrayer la guêpe réunionnaise qui tournait avec gourmandise et confiance, piquant quatre fois une adversaire dépassée. Un combat qui fait penser que les choses peuvent être faciles aujourd'hui...

l'info
Equipe combat fém. : C'est parti ! 10/05/2013 À 14:56
C'est contre l'Italie que la France ouvre le bal. Une finale avant la lettre ! Ça commence maintenant avec Ignace, Recchia et Ait-Ibrahim aux manettes. C'est parti !

l'info
Equipe combat masc. : La France en finale contre la Bosnie 10/05/2013 À 14:09
La France est en finale et ce sera contre une grosse équipe bosniaque, très souvent médaillée au niveau européen comme mondial, avec ses gros gabarits. Un affrontement dur en perspective.

l'info
Equipe combat masc. : France - Allemagne 2-2 (12-8) 10/05/2013 À 14:03
Et encore une fois, Nadir Benaissa avait le destin de l'équipe dans ses... poings. Face à lui, le jeune Akif Mehmet Bolat n'avait qu'une seule consigne : courir ! Nadir Benaissa tâchait de le cadrer pendant tout le combat avec une seule mission, lui en mettre un, le goal-average étant favorable - merci qui ? Merci Gary - à la France. Il y parvenait avec une belle netteté, sans avoir jamais perdu sa patience et sa lucidité... à 15 secondes de la fin. Ouf ! La France est en finale.

l'info
Equipe combat masc. : France - Allemagne 1-2 10/05/2013 À 13:53
Azdin Rghioui devait le refaire. Si la France n'était pas dos au mur comme contre les Pays-Bas, c'était tout comme ! Face à lui, Heinrich Leistenschneider, un combattant accessible, mais un -84 kg tout de même, et toujours dangereux en équipe. Il s'illustrait d'ailleurs en plaçant rapidement un gros coup de pied au corps qui allait être difficile à digérer. Vaillant, le Français remontait doucement la pente, perdant progressivement la précision dans les gestes  pour finir à 2-3. Cette fois, la France était réellement au pied du mur.

l'info
Equipe combat masc. : France - Allemagne 1-1 10/05/2013 À 13:46
Pour Salim Bendiab, c'était l'occasion de prendre une splendide revanche sur le triple champion d'Europe Jeremy Horne, qui l'avait sorti au premier tour des individuels. Il tentait sa chance face à un Horne qui attendait l'ouverture... et c'est lui qui emportait le premier point ! Mais ce fut le début de la fin. L'Allemand répliquait immédiatement avec un long oi-tsuki dont il a le secret et accumulait les trois points suivants pour finir sur un 4-1, malgré - ou grâce à - la volonté d'attaque de Bendiab, qui le balayait même avec un drôle de fauchage intérieur de la jambe, une sorte de uchi-mata de judo, sur lequel il ne parvenait pas à enchaîner.

l'info
Equipe combat masc. : France - Allemagne 1-0 10/05/2013 À 13:38
Quand un Français manque à l'appel, c'est le suivant qui relève le gant ! Si, en d'autres temps, ce départ mitigé aurait pu faire douter le reste de l'équipe, cette fois au contraire, elle la galvanise. Ibrahim Gary, ordinairement peu prolixe en point va signer un 8-0 contre Nicoloz Tsurtsumia qui donne du baume au coeur. Un premier ura-mawashi bien lourd, suivi de coups de pied au flanc bien sonore et d'une frappe nette au poing. Pas de gâchis !

l'info
Equipe combat masc. : France - Allemagne 0-0 10/05/2013 À 13:33
C'est Kenji Grillon qui a cette fois la tâche d'ouvrir. Un changement qui est fait pour brouiller les postes. Mais face à un adversaire résolument en mode attente, le très dangeruex Noah Bitsch, troisième l'année dernière en -75 kg, personne ne bouge, ni l'Allemand ni Grillon. Les deux combattants se font sanctionner jusqu'à la troisième pénalité. Grillon tente le rush final à trois secondes de la fin. Un seul drapeau se lève. Tout est à faire.

l'info
equipe combat masc. : France - Pays-Bas 3-1 10/05/2013 À 13:25
Grosse pression ! Nadir Benaissa, en capitaine courage, doit endiguer les assauts de Timothy "Babyface" Petersen, un palmarès long comme le bras, une technique aiguisée et une connaissance parfaite de son adversaire puisqu'il combat le plus souvent en France.
Mais Nadir Benaissa ne se laissait pas impressionner et ne cherchait pas à conserver les acquis du nul. À l'attaque, il marquait un premier beau point à mi-parcours... immédiatement sanctionné d'une frappe au corps du Néerlandais ! À ce moment-là, la France a perdu. Mais le Français, très agressif et précis dans ses enchaînements de poings, marquait une nouvelle fois pour revenir, puis reprendre l'avantage. Petersen lui donnait encore du il à retordre en revenant lui aussi dans les dernières secondes et en faisant pression. Mais c'est une nouvelle fois Benaissa qui marquait sur un rush superbe. 4-3 et la France était envoyée en demi-finale de la plus belle des manières.
Contre qui ? Contre l'Allemagne championne d'Europe en titre. Ça va chauffer !

l'info
Equipe combat masc. : France - Pays-Bas 2-1 10/05/2013 À 13:14
Azdin Rghioui dans le grand bain ! Et dos au mur...
Sans une victoire, la France est condamnée. Geoffrey Berens est un adversaire expérimenté et dangereux, vainqueur de l'Open de Dordrecht en 2012. Mais le Français donne à tout le monde une belle bouffée d'air en plaçant un mawashi tout chaud, puis un quatrième point, un nouveau coup de pied validé par un seul juge... Le pari Rghioui est gagné.

l'info
Equipe combat masc. : France - Pays-Bas 1-1 10/05/2013 À 13:08
Contre le champion d'Europe 2011, l'excellent René Smaal, en finale individuel des -75 kg, la tâche était rude pour Kenji Grillon, lui-même en finale des -84 kg samedi. Mais son aisance, sa confiance et sa supériorité fut rapidement manifeste. Il tournait autour de l'adversaire et lui plantait quatre, comme un picador. La France était relancée.

l'info
Equipe combat masc. : France - Pays-Bas 0-1 toujours 10/05/2013 À 13:01
Toujours bien planté sur ses appuis le grand Gary avait à faire le score. En arquant le premier point, il s'y prenait bien contre le grand Donovan Wold, un -84 kg vainqueur en 2012 de l'Open tchèque. Mais celui revenait au score et, trop heureux de ce match nul, ne se laissait plus cadrer par la tour de contrôle française.

l'info
Equipe combat masc. : France - Pays-Bas 0-1 10/05/2013 À 12:53
Salim Bendiab avait la responsabilité d'ouvrir et il est entré avec son envie habituelle. Tout se passe bien pour lui et pour la France, même si on sent un peu de tension. Un premier point, puis un second contre le Moreno Sheppard, un poids lourd toujours bien classé dans les tournois. Même si il revient à un point, c'est bien joué... Sauf que, pénalisé trois fois pour accrochages et sorties, dans son soulagement, Bendiab sautile en arrière et son pied sort ! Quatrième et fatidique pénalité, c'est la disqualification 0-8. La boulette.

l'info
Equipe combat masc. : La France face au Pays-Bas 10/05/2013 À 12:47
C'est parti pour ce second tout, avec Salim Bendiab en ouvreur. Dynamiteur ?

l'info
Equipe combat masc. : les combattants macédoniens 10/05/2013 À 12:30
C'est le médaillé mondial 2010 Zarko Arsovski qui a ouvert contre Ibrahim Gary. Le battre était une belle performance qui a mis l'équipe de France dans le bon axe. Le second combattant, battu par Salim Bendiab, Berat Jakupi, est encore junior. le vainqueur de Mathieu Cossou Martin Nestorovski est un poids lourd, vainqueur de l'open de Paris 2011. Enfin Nadir Benaissa bat Simon Antikj, tout juste sorti des juniors, mais 3e de l'Open d'Athènes 2012 en -84 kg.

l'info
Equipe combat masc. : France - Macédoine 3-1 10/05/2013 À 12:15
Nadir Benaissa monte pour la France. Mathieu Cossou ayant manqué l'occasion, c'est à lui de se charger d'en finir avec les combattants macédoniens. À 1.30, c'est fait. Il trouve l'ouverture pour un beau mawashi-geri qui lève quatre drapeaux dans le même timing. À deux secondes de la fin, alors qu'il gère son avance, il projète son adversaire et deux drapeaux se lèvent. 6-0, un beau score et un premier tour (presque) parfait.

l'info
Equipe combat masc. : France - Macédoine 2-1 10/05/2013 À 12:12
C'est Mathieu Cossou qui avait l'opportunité et la responsabilité de finir le travail bien engagé. Mais face à un opposant le dominant largement physiquement, il n'eut pas son rneilleur rendement et se retrouva rapidement mené 1-0. Partant à la poursuite de son adversaire avec un peu de fébrilité, il s'exposa, en prit un second et fut durement touché au visage. 

l'info
Equipe combat masc. : France - Macédoine 2-0 10/05/2013 À 12:04
Salim Bendiab est entré avec vivacité sur le tapis. Un point à prendre et des choses à prouver après un tournoi individuel très frustrant. Très vite il a a marqué le premier point et il est progressivement passé à un mode plus gestionnaire, préservant son avance jusqu'au bout. C'est bien joué et cela fait 2-0 pour la France.

l'info
Equipe combat masc. : France - Macédoine 1-0 10/05/2013 À 12:01
Egal à la lui-même, tout en force et en masse, calme et bien posé, "l'ouvreur" français a fait ce qu'on attendait de lui : gagner. Un petit point et puis c'est tout à mi-combat pour Ibrahim Gary. Mais c'est suffisant !

l'info
Equipe combat masc. : C'est parti ! 10/05/2013 À 11:59
Ibrahim Gary entre en piste pour tenter d'apporter le premier point à la France.

l'info
Equipe combat masc. : Ce sera la Macédoine 10/05/2013 À 11:36
Un premier tour entre FYROM (la Macédoine) et l'Azerbaijan, devait décider du premier adversaire français. Si les Azéris étaient favoris, ce sera finalement la Macédoine qui viendra s'opposer aux Français. Tout ce joue sur la défaite d'Aghayev au dernier combat. Fatigué, le lutin atomique, finaliste en individuel samedi, a perdu 2-0.

photo
r_EZ0P7117.JPG
Le bronze en vue 10/05/2013 À 11:30
L'équipe masculine kata, sortie par l'Espagne, peut encore aller chercher la médaille. Ce serait déjà un sacré résultat !

Photo : Denis Boulanger / FFKaraté

l'info
Kata masculin équipes : la France battue par l'Espagne 4-1 10/05/2013 À 10:37
Les jeunes Français auront sauvé un drapeau... ce qui n'est pas si mal face à l'équipe d'Espagne emmenée par son leader Quintero. La belle maîtrise des "shito" espagnols aura réussi à faire la différence avec un groupe France enthousiaste, mais pas tout à fait assez puissant, compact, pour venir bousculer les hiérarchies. Objectif désormais : la médaille de bronze.

l'info
Kata masculin équipes : la France passe la Hongrie 5-0 10/05/2013 À 10:23
Pris au saut du lit, le public hongrois, si bruyant hier, n'a guère eu le temps d'encourager son équipe kata masculine, elle était battue d'entrée par la jeune équipe de France "Ligue 93, composée de Lucas Jeannot, Ahmed Zemouri et Adrien Leitao. Un bon départ en attendant l'Espagne !

photo
r_EZ0P6880.JPG
Recchia, c'est plus fort que toi ! 09/05/2013 À 20:00
Comme Kenji Grillon, elle vise le triplé championnats du monde-championnats de France-championnats d'Europe. Elle est à une victoire du sacre.

photo
r_EZ0P6653.JPG
William Rolle pour l'or 09/05/2013 À 19:58
Le champion d'Europe 2012 défendra son titre ce week-end. 

l'info
Bilan du premier jour : quatre finales pour samedi 09/05/2013 À 19:55
En ce premier jour, la France a su jouer pleinement ses meilleures cartes. Les Français démobilisés après le triomphe parisien ? Ce n'est pas le cas. Le seul champion d'Europe de 2012 chez les garçons (avec Lolita Dona chez les filles et l'équipe féminine de kata), William Rolle (-67 kg), troisième à Paris, a su se hisser une nouvelle fois en finale. Il est suivi par deux champions du monde, qui n'étaient encore que troisième au niveau continental l'année dernière, le -84 kg Kenji Grillon et la -50 kg Alexandra Recchia. Une belle possibilité de ramener trois belles médailles d'or... mais chacun d'entre eux sera opposé en finale à son plus féroce adversaire, la Turque Ozcelik pour Recchia, le Turc Kemaloglu pour Rolle, et le Grec Tzanos pour Grillon. Frissons et éclats en perspective. Rien n'est fait ! 

Confrontée à la Turque Yenen, qu'elle avait battue par disqualification à Paris, la championne du monde Lucie Ignace a dû s'incliner contre plus forte qu'elle. Sa belle réaction en repêchages lui permet de s'offrir la possibilité d'une médaille de bronze, comme l'année dernière. 

Seule parmi les "champions du monde 2012" à ne pas être au niveau de sa réputation, Nadège Ait-Ibrahim, qui se fait surprendre par une Finlandaise inattendue. 

En combat, cette solidité globale des expérimentés de l'équipe contraste avec la fragilité des nouveaux venus, Agoudjil (-60 kg), Heurtault (-61 kg), Agier (-68 kg), qui n'ont pas su prendre leur chance (même si Agoudjil a fait le maximum). Ils étaient cependant dans une position d'outsider dans cette équipe ouvertement à deux vitesses, et avec une perspective d'apprentissage face au stress d'un  grand championnat seniors et face à un niveau d'opposition un peu trop élevé pour leur expérience actuelle. 

Enfin, en kata, Sandy Scordo, un ton en dessous, disputera le bronze après sa défaite en demie contre l'Italienne. Mais il reste une excitante finale à jouer : la défaite rapide de l'ogre italien Valdesi, treize titres consécutifs, ouvre le champ des possibles à l'Espagnol Quintero, son "tombeur" ici à Budapest, et au Français Minh Dack, son "tombeur" à Paris. Là encore, tout est possible... mais rien n'est fait. 

vidéo

Alexandra Recchia était "on fire" ! par ffkarate
Un ura-mawashi de feu
voir toutes les vidéos
Recchia "on fire" 09/05/2013 À 19:48
La demi-finale de la Française contre la Grecque a tourné à la démonstration. 8-0, un impact incroyable dont cet ura-mawashi de folie. Impressionnante !

l'info
-55 kg, repêchages : Ignace en route pour le bronze 09/05/2013 À 19:09
L'Espagnole Armentia, première victime de la Turque Yenen, n'a pas été de taille face à Lucie Ignace, bien concentrée. Après une première attaque au visage nette, la Française a géré en contrant ou en poussant les attaques en oi-tuski. 3-0 contre la très jeune Marta Armentia et Lucie Ignace sera au rendez-vous samedi pour la petite finale. 

l'info
-60 kg : Agoudjil, non repêché 09/05/2013 À 19:05
Battu par le Turc Kaya, Le Letton Kalnins ne repêche pas le jeune Français.

vidéo

Baillon : Recchia ? Une petite Formule 1 par ffkarate
"J'ai aussi dû m'énerver pour la booster, c'est rare"
voir toutes les vidéos
Baillon : "Recchia ? Une Formule 1 !" 09/05/2013 À 18:52
Sur la chaise de coach toute la journée, Yann Baillon fait l'analyse de la journée d'Alexandra Recchia sur qui il ne tarit pas d'éloges.

l'info
-60 kg, quarts : Agoudjil s'arrête là 09/05/2013 À 18:50
Malheureusement pour Sofiane Agoudjil, qui paraissait si bien parti dans ce championnat, le Letton Kalvis Kalnins s'est chargé de doucher son enthousiasme. Un premier point qui tombe du mauvais côté et le combat qui ne se passe pas comme prévu... 2-0 à la fin du compte, c'est le Letton qui a géré.
Cet ancien champion d'Europe juniors (2009) est passé à la vitesse supérieure en seniors depuis quelques temps. Déjà médaillé mondial 2010, il était toujours classé dans les tournois 2011 avant de se hisser en finale des championnats d'Europe 2012. Depuis, il a aussi gagné le tournoi "Première League" d'Istanbul, de Francfort et de Salzburg. Un homme en forme... de champion à venir.

l'info
-60 kg, 2e tour : Agoudjil, sur sa lancée 09/05/2013 À 18:24
Le Slovaque Richard Dobrotka est un jeune de la génération de Sofiane Agoudjil. Sur sa lancée, après son bel exploit de premier tour, le Français gérait parfaitement ce second tour. Un point important en début de combat, puis un dernier pour le compte. C'est bien engagé.

l'info
-60 kg, 1er tour : Agoudjil bat un médaillé mondial 09/05/2013 À 18:19
Objectivement, Sofiane Agoudjil pouvait considérer que, comme pour d'autres Français, son tirage au sort n'était pas terrible. C'est en effet le Serbe Marko Antic, médaillé mondial à Paris en 2012, qui ouvrait son carnet de bal. Mais après un premier point et un coup de pied au corps plus tard, le jeune Français très remonté avait pris sa chance et reléguait finalement le Serbe Antic au rayon des antiquités (pour le jeu de mots seulement car Antic était encore junior en 2009 !).
5-1, un premier tour qui donne des ailes.

l'info
-50 kg, demies : La Turque Ozcelik en finale 09/05/2013 À 18:08
En battant l'Italienne Guglielmi et la et la Russe Ponomareva, c'est la Turque Serap Ozcelik qui s'élève jusqu'en finale face à Alexandra Recchia. Une nouvelle qui n'est pas forcément excellente puisque la Turque est championne d'Europe en 2011 et 2012... année où elle avait battu Alexandra Recchia en demi-finale d'un maître mawashi. En plus du titre continental, un gros enjeu de suprématie mondiale se joue entre les deux meilleures européennes.

l'info
-50 kg, demies : Recchia l'emporte 8-0 ! 09/05/2013 À 17:52
Il reste 1.06 au compteur à la fin du combat ! Avec le premier point dans les premières secondes, une attaque déterminée au visage que l'arbitre hésitait à donner tant elle était nette, puis une seconde qui ébranlait pareillement la Grecque Kosmidou, Alexandra Recchia s'était mise sur les bons rails et au bon rythme. Un grand coup de pied venait en suivant. Puis, sentant la Grecque déstabilisée, comme un oiseau de proie vif et précis, elle enchaînait les attaques en changeant les rythmes et  les angles, mais sans jamais attendre, accumulant les points à toute vitesse. 8-0 sur la championne d'Europe 2010, et une sélection pour la finale particulièrement impressionnante.

l'info
-50 kg, quarts : Recchia bat Planck aux drapeaux 09/05/2013 À 17:41
Tout se passait comme d'habitude, avec un premier point rapide marqué par la Française, qui devait dérouler... Mais l'Autrichienne Bettina Plank, médaillée mondiale juniors, toujours espoir et déjà médaillée européenne seniors en 2011, n'est pas n'importe qui. Sur une attaque rapide au visage esquivée un peu trop lentement par Recchia, elle revenait au score. La championne française ne s'affolait pas et enchaînait les attaques, qu'un des arbitres de coin, trop seul, voyait bonnes. Les autres persistant à ne pas les accepter, c'est aux drapeaux que se jouait finalement cette accession en demi-finale. L'un des juges voyait même, contre toute logique, l'Autrichienne victorieuse ! Quatre drapeaux à un pour Recchia qui retrouvera la Grecque Kosmidou, une ancienne championne d'Europe, pour passer en finale.

l'info
-50 kg, 2e tour : Recchia passe neuf points à Vlaic 09/05/2013 À 17:26
Un score fleuve ! La Roumaine Vlaic a commencé par prendre deux mawashi. Il ne restait plus à la championne du monde française Alexandra Recchia qu'à contrer tranquillement jusqu'à la fin, prématurée, du combat. Score : 9-1.

l'info
-50 kg, 1er tour : Alexandra Recchia gagne 2-0 09/05/2013 À 17:17
Jelena Milivojcevic est une jeune Serbe de bon niveau - elle fut médaillée mondiale et européenne en cadette - qui s'installe depuis peu en seniors. Une combattante qu'Alexandra Recchia sut gérer sans prendre de risque après avoir marqué le premier point. À quelques secondes de la fin, elle marquait le second en contre.

l'info
-68 kg, 1er tour : Alizée Agier battue aux drapeaux 09/05/2013 À 17:09
Le premier obstacle était déjà très escarpé pour la jeune Alizée Agier. Troisième l'année dernière et cinquième des championnats du monde, Inga Sheroziya est de plus l'une des plus rugueuses combattantes russes. La Française allait jusqu'au terme du combat, mais perdait logiquement les drapeaux de la décision. Une première expérience un peu frustrante.

vidéo

William Rolle en finale par ffkarate
Voici le -67kg de nouveau en finale
voir toutes les vidéos
Le bonheur de Rolle 09/05/2013 À 17:04
Double médaillé mondial, voici de nouveau William Rolle en finale européenne après son titre décroché l'an passé à Ténérife. Un combattant très très heureux…

l'info
-55 kg, 2e tour : Yenen prend sa revanche sur Ignace 09/05/2013 À 17:04
Tugba Yenen a tout gagné dans les catégories jeunes jusqu'en 2011. En 2012, elle est choisie pour faire les championnats du monde de Bercy. Elle dominait son combat contre la Française Ignace... avant d'être disqualifiée pour une saisie de trop. Cette fois, elle a démontré que si Lucie Ignace est très forte, elle est peut-être encore au dessus. Plus vive, plus agressive, elle parvenait dans la dernière minute à emporter le premier point, si important. Il lui restait à gérer les tentatives de Lucie Ignace, obligée de se découvrir. Elle parvenait à toucher encore deux fois pour une victoire sans discussion par 3-0.
Une chose est sûre, elle va repêcher la jeune Réunionnaise.

vidéo

Dans les pas de Grillon par ffkarate
Dans les pas du champion du monde
voir toutes les vidéos
La journée de Kenji Grillon 09/05/2013 À 17:02
Le champion du monde des -75kg, Kenji Grillon et son entraîneur, Olivier Beaudry, ont vécu une belle journée. En images, comme si vous y étiez…

l'info
-55 kg, 1er tour : Lucie Ignace bat Warling 3-0 09/05/2013 À 16:50
Récente médaillée mondiale juniors, la Luxembourgeoise Jennifer Warling n'était pas une adversaire négligeable. Pas de quoi inquiéter la toute jeune championne du monde française qui tournait autour en lui plantant trois banderilles. Un bon départ.

l'info
-61 kg, 1er tour : Leila Heurtault s'incline d'entrée 09/05/2013 À 16:24
D. Petrescu... la seule référence de cette Israélienne est d'avoir fini 5e en 2007 d'un championnat d'Europe cadet. En théorie, un tour facile pour Leila Heurtault dans son premier championnat d'Europe seniors. Mais rien n'est simple en sélection officielle quand on manque de repères. C'est l'Israélienne qui allait marquer deux points successifs et sortir la Française de la compétition. Une première fois un peu amère. 

l'info
-75 kg : Une finale de seigneurs 09/05/2013 À 16:17
Dans une "finale avant la lettre", l'Azéri Aghayev rencontrait l'homme qui a tout raflé sous son nez en 2012, le titre européen et le titre mondial, le champion italien Luigi Busa. Le scorpion azéri frappait sans prévenir ! Un balayage enchaîné dès le premier rush lui donnait trois points et la victoire.
Mais paradoxalement, ce n'était pas la plus belle demi-finale de cette catégorie formidable. Dans l'autre tableau, le Néerlandais Smaal, champion d'Europe 2011 (devant Busa) menait tranquillement devant le Turc Yagci (médaillé européen 2008 et 2009) par 2-0 dans la dernière minute, quand celui-ci trouvait l'ouverture pour un mawashi visage en corps à corps. Dans les secondes qui suivaient, il lançaient de très loin un ura-mawashi avec une rotation préalable qui allait toucher la tête du Néerlandais, soudain mené 6-2, à 18 secondes de la fin ! Mais Smaal a de l'étoffe. Alors que le Turc commençait à jouer avec le temps, il touchait à son tour en ura-mawashi. Et à une poignée de secondes du gong, il sortait un mawashi au corps qui lui donnait l'avantage 7-6. La finale devrait être belle !

l'info
-67 kg demies : Rolle passe en finale 09/05/2013 À 16:00
On pouvait tout craindre de ce Hongrois Kovacs - trois fois médaillé mondial tout de même - qui semblait l'homme "on fire" de ce tableau, porté qu'il était par un public bien équipé en trompettes et en tambours. D'autant que William Rolle pouvait être déstabilisé par son quart de cauchemar, sauvé d'un cheveu. Mais les combats se suivent et ne se ressemblent pas forcément. Le Français se rendait soudain les choses beaucoup plus faciles avec une "canne" étincelante, la ressource inépuisable des grands. À 3-0, il pouvait voir venir le Hongrois et s'appuyer sur son bras avant pour venir le contrer, comme il aime bien le faire. 6-0 à la fin du temps, Rolle pouvait laisser échapper la pression, il sera en finale samedi.

l'info
-67 kg quarts : Rolle bat l'Espagnol... d'un drapeau 09/05/2013 À 15:49
À peine apaisé le vacarme du public saluant la victoire brillante du Hongrois Kovacs - vacarme renforcé par l'enthousiasme d'un speaker hurlant dans un haut-parleur d'aéroport - que William Rolle entrait sur le tapis pour un quart apparemment facile. Si Manuel Rasero Ruiz est un modeste combattant dans la "ranking" mondial, il est néanmoins d'usage de se méfier du karaté espagnol, toujours difficile à prendre. Sage Adage. Après quelques échanges, le Français se trouvait menait 2-0, puis 3-1. Très vif, Rasero attendait la charge du Français et le devançait toujours en vitesse de bras. Revenu à 4-3 à quinze de la fin, Rolle voyait l'attaque suivante offerte aux deux combattants. c'est à dix secondes de la fin qu'il se délivrait, au courage, d'une dernière action comptabilisée de son côté. À la décision, pour son esprit d'initiative et sa volonté d'attaque, le champion d'Europe passait... d'un drapeau. Le boulet est passé tout près.

l'info
-67 kg, 2e tour : Rolle sort Risteski 3-2 09/05/2013 À 15:38
En mettant les deux premiers points, le Français pensait peut-être s'être mis à l'abri du retour du Macédonien Risteski, mais son adversaire revenait à hauteur. C'est à l'entrée de la dernière minute que le champion en titre trouvait la place pour une frappe au corps fluide. Il n'allait plus être repris.

l'info
-75 kg : Aghayev, Smaal et Busa 09/05/2013 À 15:27
Dans une catégorie désormais sans Français, les "épouvantails" sont de sortie. L'Italien Busa, le Néerlandais Smaal et l'Azéri Aghayev tirant chacun sur leur tapis, soit les vainqueurs des cinq derniers championnats d'Europe et des deux derniers championnats du monde dans cette catégorie. Tandis que l'Italien et le Néerlandais sortaient largement vainqueurs sur de gros scores, il fallait attendre la décision pour que l'Azéri, tonique, mais imprécis, les rejoigne.

l'info
-67 kg, 1er tour : Rolle bat Koster 5-1 09/05/2013 À 15:08
Depuis qu'il est monté de catégorie il y a deux ans, le Belge Kenny Koster est plutôt discret. L'adversaire parfait pour permettre au champion d'Europe en titre William Rolle de se roder. deux points vifs en oi-tuski et un ura-mawashi que les quatre juges  voyaient comme le nez au milieu de la figure, un beau 5-1 pour débuter.

l'info
-84 kg : Tzanos en finale 09/05/2013 À 14:57
Ce sera le Grec Tzanos qui aura l'honneur et l'avantage d'être opposé au Français Kenji Grillon en finale de la catégorie -84 kg. Attention danger...
Comme Grillon, Tzanos est monté de catégorie en 2012. Une montée bien vue, car si Kenji est devenu champion du monde chez lui, le champion d'Europe, c'est le Grec, qui s'était permis à cette occasion de battre le Français par 6-1. Une casquette qu'il faut faire oublier.

l'info
Kata masculin indiv : le finaliste, c'est Quintero 09/05/2013 À 14:46
Pour Minh Dack, la médaille d'or se jouera contre l'Espagnol Quintero, un "vieux de la vieille", déjà battu deux fois en finale des championnats d'Europe par Valdesi en 2011 et en... 2004. Pour l'un et l'autre, l'Espagnol comme le Français, c'est l'occasion, peut-être unique, de couronner une longue carrière sur un titre continental. Rappelons que pour Minh Dack aussi la longue patience à commencer en 2004. Il a été depuis ce temps médaillé à tous les championnats d'Europe, et aux deux derniers championnats du monde.

l'info
-75 kg, 1er tour : Logan Da Costa battu 09/05/2013 À 14:39
Dès la présentation des combattants, il fut clair que le Français allait être le "lutin" de la catégorie. Ce fut encore plus clair face à son premier opposant, un grand Russe longiligne, V. Vasilov, qui le dominait en taille de la tête et des épaules. Tonique et mobile, Da Costa occupait pourtant l'espace et prenait les initiatives en allant chercher son adversaire au visage par de brusques changements de direction. L'un des juges lui accordait même un point qui aurait pu changer beaucoup de choses... Mais le Russe plongeait soudain avec un long gyaku au visage qui faisait mouche. Sur l'attaque suivante, les deux combattants prenaient le point et le Russe menait toujours. Dans la dernière minute, il s'arrangeait pour plonger sous les attaques du tonique Français et ne fut plus inquiété.

l'info
+84 kg : Salim Bendiab, non repêché 09/05/2013 À 14:32
Battu par disqualification par le Turc Erkan (qu'il touche trop nettement à l'arcade sourcilière), l'Allemand Jeremy Horne ne sera pas quatre fois champion d'Europe d'affilée... et ne repêche pas le Français Bendiab.

l'info
+68 kg : Nadège Ait Ibrahim non repêchée 09/05/2013 À 14:26
Malheureusement pour le clan français, la Finlandaise s'arrête sur son exploit du jour. Au tour suivant, elle était écartée d'un petit point par la Suissesse Cargill. Nadège Ait-Ibrahim n'est pas repêchée.

photo
r_Kenji Grillon.jpg
Grillon parfait 09/05/2013 À 14:21
Le champion du monde individuel et par équipes est parfait sur ce championnat d'Europe. 3e l'an passé, il est cette fois en finale des -84kg.

l'info
+68 kg, 2e tour : Ait-Ibrahim battue par une Finlandaise 09/05/2013 À 13:59
Helena Kuusisto ? Une Finlandaise toute jeune qui tourne beaucoup dans la Golden League depuis deux ans et se classe souvent (elle était par exemple finaliste de l'Open de Paris cette année), une combattante qui prouve une nouvelle fois que le karaté nordique est toujours dangereux. Pourtant bien partie sur son premier combat, Nadège Ait-Ibrahim allait s'enferrer sur les attaques sobres et puissantes de cette très solide adversaire, difficile à déborder physiquement. Menée 1-0, puis 2-0 à trente secondes de la fin, la Française ne parvenait pas à poser son karaté et ne faisait que s'offrir une nouvelle fois au contre finlandais. 0-3, Une mauvaise surprise.

l'info
+68 kg, 1er tour : Nadège Ait Ibrahim bat Stylianou 5-1 09/05/2013 À 13:44
Ce fut sans problème pour la championne du monde face à la modeste Chypriote Stylianou. Cinq points marqués un encaissé, de quoi se roder tranquillement.

l'info
-84 kg, demies : Grillon en finale ! 09/05/2013 À 13:36
Voilà qui est fait et bien fait. Grillon s'offre la finale, la première du jour pour le kumite français, la seconde après celle de Minh Dack en kata masculin ce matin. Voilà de quoi lancer la France avec confiance dans ces championnats d'Europe post-championnats du monde.
Le Géorgien Arkania était un adversaire dangereux. Médaillé mondial 2008, il est explosif et déterminé. Mais le Français une nouvelle fois gérait parfaitement son affaire en plantant deux points nets à mi-parcours. Un matelas pour voir venir... Dans la dernière minute, les deux combattants se voyaient attribuer un point chacun sur un échange et le Géorgien parvenait alors à revenir à 3-2 à 30 secondes de la fin. Mais tout à l'expérience et sans affolement, le champion du monde 2012 évitait les ennuis. Le voici en finale.

vidéo

Kata : Minh Dack en finale par ffkarate
Minh Dack a saisi l'opportunité
voir toutes les vidéos
La réaction de Minh Dack 09/05/2013 À 13:26
Le Néo-Calédonien accède enfin à la finale continentale. De l'argent au minimum donc mais aussi l'envie d'or et un message à ceux qui le soutiennent…

l'info
-84 kg, quarts : Grillon en demi 09/05/2013 À 13:23
Plus ça va, plus c'est tranquille pour Kenji Grillon. Dominateur dans son second tour contre le vieux guerrier Slovaque Farmaddin (dont le dernier podium européen date de 2008) il a été souverain au troisième pour mener tranquillement son combat contre le Russe Alilov, totalement dépassé. Il finit sa balade tout en maîtrise par un 5-1 efficace. 

l'info
+84 kg, 1er tour : Horne bat Bendiab 4-0 09/05/2013 À 13:02
Le triple champion d'Europe de ces trois dernières années au premier tour, c'est difficile à gérer. L'Allemand Jeremy Horne ne laissa aucune chance à son jeune prétendant français Salim Bendiab. Redoutable sur le jeu des distances, les changements de rythme et dans la précision de ses attaques au visage - dont un oi-tsuki parti de très loin, l'Allemand n'offrit aucune opportunité au champion de France qui se montra rapidement impuissant. 4-0 la supériorité actuelle du grand Allemand est confirmée.

l'info
-84 kg : 1er tour / Grillon passe Petersen ! 09/05/2013 À 12:35
Un premier tour vraiment difficile pour le champion du monde Kenji Grillon. Le Néerlandais Petersen, triple champion d'Europe en hors d'oeuvre, cela pouvait être indigeste, d'autant que, touché à une arcade sourcillière, le grand Français voyait son combat haché dans la dernière minute, alors que les deux combattants étaient encore à 0-0. Mais d'une petite touche efficace en attaque en reprise, Kenji Grillon se débarrassait du problème Petersen. Un bon pas de fait.

l'info
Kata féminin indiv / demies : Scordo battue 09/05/2013 À 11:27
C'est par un 5-0 qui résume tout que Sandy Scordo perdait  sa passe d'armes contre l'Italienne Bottaro. Finaliste depuis trois ans, la Française descend d'un cran. Il lui reste le bronze à aller chercher.

l'info
Kata masculin indiv / demies : Minh Dack en finale ! 09/05/2013 À 11:25
La demi-finale redoutée est arrivée rapidement. Le Turc Mehmet Yakan, champion du monde espoir, donnait tout ce qu'il avait pour impressionner les juges, tout en explosivité et avec beaucoup de présence. Mais Minh Dack fit éclater avec brio la différence qu'il y a entre le meilleur espoir du moment et l'un des trois meilleurs techniciens du monde depuis dix ans. Le Turc prenait un drapeau, mais le Français emportait largement le morceau, et la demi-finale. 

l'info
Kata masculin indiv / quarts : Minh facile 09/05/2013 À 11:17
Ce fut le kata Kurunfa. Minh Dack passe sans problème, et par 5-0, l'obstacle monténégrin Vojvodic.

l'info
Kata féminin indiv / quarts : 5-0 pour Scordo 09/05/2013 À 11:15
La "shito-ryu" venue de Macédoine P. Jovanoska, n'a pas résisté à la montée en puissance de Sandy Scordo sur son Kankusho. 5-0, la voici en demie finale contre l'Italienne Bottaro.

l'info
Kata féminin indiv. : ça va mieux pour Scordo 09/05/2013 À 10:59
Sandy Scordo allait beaucoup mieux pour son second tour contre la Russe Kolotenkova, vice championne d'Europe espoir 2013. Un bon 5-0 a sanctionné la différence de niveau.

l'info
Kata masculin indiv. : 5-0 pour son second tour 09/05/2013 À 10:55
Plus serein, Minh Dach a parfaitement gérer son confrère "shito-ryu" venu de Roumanie, A. Guta. 5-0 pour les juges. Encore un tour avant d'aborder le Turc "qui monte", Yakan Mehmet, champion d'Europe et champion du monde espoir.

l'info
Kata féminin indiv. : Scordo, ouf ! 09/05/2013 À 10:36
Un premier tour très chaud pour Sandy Scordo, qui a perdu deux drapeaux contre la Slovaque Hrusecka, vice championne du monde cadette il y a douze ans et 5e l'année dernière. Il faudrait hausser tous les curseurs pour espérer arriver au moins jusqu'en demi-finale, face à l'Italienne Bottaro.

l'info
Kata masculin indiv. : Matsumura Bassai pour Minh Dack 09/05/2013 À 10:33
5-0 pour un Minh Dack encore un peu fébrile en ce début de journée contre le Russe Ksenofontov. Désormais instruit par la débâcle du kata français des juniors - espoirs, le Français a "un programme en béton armé du début à la fin de la compétition. À chaque tour c'est un kata de finale, car les adversaires sortent toujours leur kata le plus fort", explique l'entraîneur Minh Dack. Cette fois c'était son fameux "Matsumura Bassai", avec sa belle inclinaison vers l'avant. Contre le Turc Yakan, en demi-finale, son adversaire le plus fort dans cette partie du tableau, le Français sortira "Annan".

l'info
Kata masculin indiv. : C'est fini pour Valdesi 09/05/2013 À 10:13
Petit moment "historique" pour le karaté européen : l'Italien Valdesi... 13 fois champion d'Europe consécutivement, vient d'échouer au premier tour de ces championnats continentaux hongrois contre son vieil adversaire, l'Espagnol Quintero. Il se condamnait lui-même avec un fort déséquilibre du pied arrière. Un des arbitres lui accordait tout de même un drapeau. La nostalgie sans doute.
Battu à Paris par Minh Dack, sorti du podium européen, l'heure de la retraite a sans doute sonné pour le maître transalpin.

l'info
Championnats d'Europe 2013, c'est parti ! 09/05/2013 À 10:06
Et c'est parti, comme il se doit, avec les kata individuels. Bon tirage pour Minh Dack... car la compétition va commencer par un Italie - Espagne, Valdesi contre Quintero, d'entrée, et dans l'autre tableau.

l'info
Kenji Grillon sur LeMonde.fr 08/05/2013 À 11:56
À lire : le portrait du double champion du mon de Bercy sur LeMonde.fr. 
"Boudés des médias, ils sont peu nombreux, les karatékas, à avoir dépassé un tant soit peu le cadre de leur discipline depuis 40 ans que les championnats du monde existent. Le légendaire Dominique Valéra dans les années 70, l’enfant terrible Manu Pinda, double champion du monde en 1984 et 1988, le félin peroxydé Alex Biamonti à la fin des années 90, le Star Académicien Christophe Pinna, champion du monde en 2000… On peut objectivement les compter sur les doigts d’une seule main. Quitte à ne pas retranscrire le nom de quelques immenses champions de la discipline contenus dans le petit landerneau du karatégi, y compris celui de Yann Baillon, quadruple médaillé mondial et dernier champion du monde… en 2002. Dix ans déjà !…"

La suite c'est ici http://combat.blog.lemonde.fr/

photo
r_Les filles2.jpg
Les filles sur leur lancée ? 07/05/2013 À 17:05
La triomphante équipe féminine de Bercy, rajeunie, est arrivée à Budapest avec un bel appétit. 

Photo : Maxime Rannou

photo
r_IMG_0044.jpg
L'équipe 07/05/2013 À 16:04

l'info
Les tricolores à Budapest 07/05/2013 À 14:23
L'équipe de France de Karaté (staff et athlètes) s'envolait ce matin pour Budapest afin d'y disputer les Championnats d'Europe de Karaté. Demain au programme : Les tricolores s'entraineront puis participeront vers 16h à un "Flashmob", organisé par la Fédération Hongroise de Karaté pour promouvoir la candidature du Karaté aux Jeux Olympiques de 2020.

Pour rappel, voici la sélection de l’Équipe de France de Karaté :

Femmes
-50 kg : Alexandra Recchia
-55 kg : Lucie Ignace
-61 kg : Leila Heurtault
-68 kg : Alizée Agier
+68 kg : Nadège Ait-Ibrahim

Equipe Combat : Nadège Ait-Ibrahim, Lucie Ignace, Alexandra Recchia, Emily Thouy

Individuelle Kata : Sandy Scordo

Hommes
- 60 kg : Sofiane Agoudjil
-67 kg : William Rolle
-75 kg : Logan Da Costa
-84 kg : Kenji Grillon
+84 kg : Salim Bendiab

Equipe Combat : Nadir Benaissa, Salim Bendiab, Mathieu Cossou, Logan Da Costa, Ibrahim Gary, Kenji Grillon, Azdin Rghioui

Individuel Kata : Minh Dack

Equipe Kata : Lucas Jeannot, Adrien Leïtao, Ahmed Zemouri

l'info

Ch. Europe Karaté 2013 - Rolle veut doubler la... par ffkarate
William Rolle veut doubler la mise
voir toutes les vidéos
William Rolle veut doubler la mise 07/05/2013 À 10:39
Champion d'Europe à Tenerife l'an passé et médaillé de bronze à Bercy, William Rolle attend cet Euro avec impatience.

l'info
Lucie Ignace montre le poing au cancer 06/05/2013 À 11:10
Lucie Ignace est une championne qui a du caractère : championne du monde 2012, triple championne de France et médaillée aux Europe. On le sait moins mais c’est aussi une jeune femme très engagée en dehors des tatamis. Elle s’est choisi un adversaire de taille : le cancer. Elle a rejoint une association dont elle est marraine depuis trois ans. Trois ans qu’elle participe au Relais pour la vie, une course de 24h pour lever des fonds pour la Ligue contre le cancer. « Le sport fait du bien aux malades. Donc l’association s’entoure de sportifs un peu connus pour faire passer le message » explique Lucie Ignace. L’édition 2013 de la course a eu lieu les 13 et 14 avril 2013 à Bras-Panon (Réunion). A peine revenue des championnats de France, Lucie n’a pas couru comme les autres années, préférant rester discuter avec enfants malades ou patients en rémission voire guéris « Ils m’ont raconté leur histoire, c’était impressionnant à entendre » avoue la jeune femme. L’association mène d’autres actions, comme la réalisation des rêves de jeunes malades. « Un des patients a exprimé le souhait de me voir combattre, raconte Lucie Ignace, alors on a tout prévu, on va l’emmener à Budapest, pour les Europe ».


l'info

Ch. Europe Karaté 2013 - Une nouvelle équipe kata par ffkarate
Interview Lucas Jeannot
voir toutes les vidéos
Une "nouvelle" équipe kata masculine à Budapest 03/05/2013 À 18:35
Lucas Jeannot, capitaine de l'équipe homme kata, nous présente ses coéquipiers mais aussi les objectifs pour ces Championnats d'Europe de Karaté seniors à Budapest.

l'info

Ch. Europe Karaté 2013 - "Personne n'est... par ffkarate
Interview Logan Da Costa
voir toutes les vidéos
"Personne n'est imbattable" Logan Da Costa 03/05/2013 À 15:49
Logan Da Costa, Champion du Monde par équipe à Bercy, honorera lors de ces Championnats d'Europe de Karaté à Budapest sa première sélection chez les seniors en individuel.

l'info

Ch. Europe Karaté 2013 - Entraînement Equipe de... par ffkarate
Ch. Europe Karaté 2013 - Préparation Equipe de France à M
voir toutes les vidéos
Ch. Europe Karaté 2013 - Préparation Equipe de France 03/05/2013 À 15:43
Quelques images du stage de l'Equipe de France à Montpellier en vue des Championnats d'Europe de Karaté Seniors 2013 à Budapest (Hongrie) !

l'info
Les finales en direct sur Kombat Sport 03/05/2013 À 15:01
Les finales des Championnats d'Europe de karaté seniors seront diffusées en direct sur la chaine "Kombat Sport" à partir du samedi 11 mai 2013. Laurence Fischer et Jean Paul Maillet, le duo de commentateurs qui officiait sur Sport+ lors des Championnats du Monde, sera cette fois sur la chaine spécialisée dans les sports de combat.

Kombat Sport est disponible sur CanalSat (Canal 128 et 565 en HD) et sur Numéricable (Canal 166).

Programmation :
Samedi 11 mai : Direct de 11h55 à 13h00 et de 17h55 à 19h30.
Dimanche 12 mai : Direct de 11h55 à 13h30.

l'info
Demandez le programme 26/04/2013 À 16:06
La 48ème éditon des Championnats d’Europe de Karaté seniors auront lieu du 9 au 12 mai 2013 à Budapest. Pour l’occasion, le « Budapest Ice Palace » a été mis à disposition pour accueillir les 500 compétiteurs prévus pour l’évènement. Les phases d’éliminatoires et de repêchages se dérouleront du jeudi au vendredi, alors que les finales et les combats pour les médailles de bronze seront organisés le samedi et le dimanche. 

Programme

Jeudi 9 mai 2013
10h - 12h : Eliminatoires et repêchages Kata Individuel Homme et Femme
12h- 13h30 : Eliminatoires Combat Homme -84kg et +84kg
13h - 14h30 : Eliminatoires Combat Femme +68kg et -68kg
14h30 - 16h : Eliminatoires Combat Homme -75kg et -67kg
16h - 17h15 : Eliminatoires Combat Femme -61kg et -55kg
17h15 - 18h30 : Eliminatoires Combat Homme -60kg et Femme -50kg
18h30 - 19h45 : Repêchages Combat toutes catégories

Vendredi 10 mai 2013 
10h - 11h15 : Eliminatoires et repêchages Kata par équipe Homme et Femme
11h15 - 15h15 : Eliminatoires Combat par équipe Homme
14h15 - 16h30 : Eliminatoires Combat par équipe Femme
16h30 - 18h : Repêchages Combat par équipe Homme et Femme 

Samedi 11 mai 2013 
10h - 11h40 : Bronze Combat Homme (-67 kg à +84kg) et Femme (-55 kg à +68 kg)
12h - 13h30 : Finales Combat Homme (-67 kg à +84kg) et Femme (-55 kg à +68 kg)
16h - 17h40 : Bronze Kata Individuel Femme / Combat Homme -60kg / Combat Femme -50kg / Kata par équipe Homme / Combat par équipe Femme
18h - 19h20 : Finales Kata Individuel Femme / Combat Homme -60kg / Combat Femme -50kg / Kata par équipe Homme / Combat par équipe femmes 

Dimanche 12 mai 2013 
9h30 - 12h : Bronze Kata Individuel Homme / Kata par équipe Femme / Combat par équipe Homme 
12h - 13h20 : Finales Kata Individuel Homme / Kata par équipe Femme / Combat par équipe Homme

l'info

Ch. Europe Karate 2012 - Derniers instants... par ffkarate
Derniers instants avant la bataille
voir toutes les vidéos
Ch.Europe Karaté 2012 - Derniers instants avant la bataille 26/04/2013 À 14:23
L'équipe de France de karaté est arrivée en terre espagnole avec le mord aux dents et la gagne en tête. Visiblement, elle a envie de frapper un grand coup au niveau européen. Revivez les dernières heures de cette équipe comme si vous y étiez. Au coeur des Bleus…

l'info
La sélection française 24/04/2013 À 17:51
Louis Lacoste, le nouveau directeur des équipes de France de Karaté, a donné mercredi dernier la sélection de l’Equipe de France Combat qui disputera les Championnats d’Europe du 9 au 12 mai à Budapest. A l’issue des championnats de France Combats qui se déroulaient à Toulon les 6 et 7 avril, le staff de l’Equipe de France a fait le bilan du parcours de sélection établi en janvier dernier et qui comptait trois étapes : le « Karaté Premier League à Paris », le « Karaté Premier League à Dordrecht » et le « Championnat national ». Depuis les résultats des championnats du monde de Bercy, en novembre dernier, on constate certains changements. Chez les féminines, en individuels par exemple : Leila Heurtault et Alizée Agier remplacent respectivement Lolita Dona (au repos) en -61 kg et Tiffany Fanjat (arrêt de carrière pour blessure) en -68 kg. Les deux championnes du monde, Lucie Ignace et Nadège Ait-Ibrahim intègrent l’équipe féminine aux côtés d’Alexandra Recchia et d’Emily Thouy. Chez les hommes, 3 changements également : le jeune espoir Sofiane Agoudjil est sélectionné en -60 kg à la place de Johan Lopes, Logan da Costa récupère la place laissée vacante par Davy Dona (blessé) en -75 kg et enfin Salim Bendiab est le nouveau titulaire en +84 kg à la place de Nadir Benaissa. Les 7 athlètes de l’équipe championne du monde à Bercy sont renouvelés pour cette compétition en Hongrie. 

La liste des sélectionnés

Femmes
-50 kg : Alexandra Recchia (KC Savigny)
-55 kg : Lucie Ignace (KC Braspanon)
-61 kg : Leila Heurtault (Samouraï 2000 Le Mans)
-68 kg : Alizée Agier (FKC Semur en Auxois)
+68 kg : Nadège Ait-Ibrahim (Grand Samourai Pugnet sur Agent)
Equipe : Nadège Ait-Ibrahim, Lucie Ignace, Alexandra Recchia, Emily Thouy

Hommes
- 60 kg : Sofiane Agoudjil (CA Combs la Ville)
-67 kg : William Rolle (AAS Sarcelles)
-75 kg : Logan Da Costa (Karaté Do Longwy)
-84 kg : Kenji Grillon (ADB Garges les Gonesses)
+84 kg : Salim Bendiab (KC Condé sur l’Escaut)
Equipe : Nadir Benaissa (Shodokan Karaté Alésien), Salim Bendiab, Mathieu Cossou (AAS Sarcelles), Logan Da Costa, Ibrahim Gary (AAS Sarcelles), Kenji Grillon, Azdin Rghioui (Shotokan Karaté Alésien)

L’Equipe de France de Karaté Combat était en stage à Briançon la semaine dernière et fera son dernier stage au Pôle France Montpellier en fin de semaine, du 25 au 28 avril.

l'info
Palmarès 2012 24/04/2013 À 17:49
Equipes Féminines 
1. France 
2. Espagne
3. Italie
3. Allemagne

Combat Féminin par équipes
1. Turquie
2. Croatie
3. Allemagne
3. Suisse

Kata Féminin
1. Yaiza Martin Abello (ESP)
2. Sandy Scordo (FRA)
3. Marija Madzarevic (SRB)
3. Sofia Marika Livitsanou (GRE) 

Combat Masculin par Equipes
1. Allemagne
2. Turquie
3. Azerbaidjan
3. Bosnie Herzégovine

Kata Masculin par Equipes
1. Italie
2. Espagne
3. France
3. Turquie

Kata Masculin
1. Luca Valdesi (ITA)
2. Fernando San Jose Bastante (ESP)
3. Jonathan Mottram (ENG)
3. Minh Dack (FRA)

-50 Kg
1. Serap Ozcelik (TUR)
2. Lucia Kovacikova (SLO)
3. Alexandra Recchia (FRA)
3. Gulsah Akdag (SWE)

-55 Kg
1. Jelena Kovacevic (CRO)
2. Jana Bitsch (GER)
3. Lucie Ignace (FRA)
3. Jana Vojtikevicova (SLO)

-61 kg
1. Lolita Dona (FRA)
2. Anita Serogina (UKR)
3. Ivana Bebek (CRO)
3. Ece Yasar (TUR)

-68 kg
1. Hafsa Seyda Burucu (TUR)
2. Tiffany Fanjat (FRA)
3. Marina Rakovic (MON)
3. Inga Sheroziya (RUS)

+68 kg
1. Greta Vitelli (ITA)
2. Radka Krejcova (CZE)
3. Nadège Ait-Ibrahim (FRA)
3. Meltem Hocaoglu (TUR)

-60 kg
1. Matias Gomez (ESP) 
2. Kalvis Kalnins (LAT)
3. Danil Domdjoni (ROM)
3. Alexander Heimann (GER)

-67 kg
1. William Rolle (FRA)
2. Omer Kemaloglu (TUR)
3. Niyazi Aliyev (AZE)
3. Ciro Massa (ITA)

-75 kg
1. Luigi Busa (ITA)
2. René Smaal (NED)
3. Noah Bitsch (GER)
3. Rafael Aghayev (AZE)

-84 kg
1. Georgios Tzanos (GRE)
2. Aykhan Mamayev (AZE)
3. Kenji Grillon (FRA)
3. Slobodan Bitevic (SRB)

+84 kg
1. Jonathan Horne (GER)
2. Stefano Maniscalco (ITA)
3. Dejan Umicevic (SRB)
3. Enes Erkan (TUR)

vidéo

Ch. Europe Karaté 2012 - Premier podium... par ffkarate
Premier podium européen en senior pour Kenji Grillon
voir toutes les vidéos
Ch. Europe Karaté 2012 - Premier podium européen en senior 24/04/2013 À 17:43
Kenji Grillon revient sur ces Championnats d'Europe 2012 et sa belle médaille de bronze en -84kg, la première en individuel chez les seniors.

vidéo

Ch. Europe Karaté 2012 - William Rolle en... par ffkarate
William Rolle en finale des -67kg
voir toutes les vidéos
Ch. Europe Karaté 2012 - William Rolle en finale des - 24/04/2013 À 17:41
Trois fois médaillé de bronze, une fois finaliste, William Rolle s'invite une nouvelle fois sur le podium au sortir d'une journée où il a montré beaucoup d'autorité. La couleur de la médaille ? Ce sera samedi. Lui, c'est clair, ne veut que l'or.

vidéo

Ch. Europe Karaté 2012 - Au coeur des katawomen par ffkarate
Au coeur des katawomen
voir toutes les vidéos
Ch. Europe Karaté 2012 - Au coeur des katawomen 24/04/2013 À 17:40
Revivez le parcours des filles de l’Équipe de France kata à Tenerife !