N°41/ MARS 2011

CONSULTEZ LE NUMÉRO PRÉCÉDENT

Open de Paris 2011

Paris 2012, acte 1, scène 1

Open de Paris

Des cigales et un Grillon !

Championnats d'Europe
cadets-juniors-seniors

Trois titres et des regrets

Interview de Louis Lacoste

« Tout s'est joué dans le vestiaire ! »

Cérémonie des vœux

Yoshinao Nanbu, nouveau 9e dan

Le karaté en milieu scolaire

De retour à l'école

La réforme des diplômes

Les enjeux du nouveau Diplôme d'État

Professeurs de clubs

Quand l'engagement prend son sens…

La ligue de Picardie

Les copains d'abord

Arts Martiaux Vietnamiens

Ça bouge dans les AVM !

Le kempo

Une philosophie du combat

Patrice Belrhiti

« Le karaté, un cadre pour l'idéal »

Attaque en shome-uchi / Défense en kata-ha-jime

avec Mamoun Bidon et Vick Bhadye

Toutes les infos en direct

des ligues, des comités départementaux et des clubs

Assemblée générale

Les feux sont au vert

Formalisme ou réalisme ?

Avec Serge Devineau

Kenji Grillon

« Devenir journaliste sportif »

 

Karate Webzine logo
IMPRIMER LA PAGE | RETOUR À L'ARTICLE


Paroles de vainqueurs…

NADÈGE AÏT-IBRAHIM
« Très important pour moi » « Je suis très contente, j'ai eu ce que je voulais même si ça a été très dur. Rencontrer Ruth Soufflet en finale n'a pas été facile. On se rencontre souvent, on se connaît bien. Parfois elle gagne, d'autre fois, c'est à mon tour. Du coup, j'ai eu un petit coup de pression, car je voulais vraiment remporter cette compétition. C'était très important pour moi.»


ANTONIO DIAZ
« Rendez-vous en novembre »
« Après mon titre de champion du monde, remporter l'Open de Paris est important pour moi. Je continue de récolter les fruits d'une longue préparation physique. Mentalement, j'étais concentré et je ne me suis pas laissé envahir par la pression du titre mondial. Si l'issue de la finale a tourné en ma faveur, j'ai été quelque peu gêné par une blessure à l'épaule. Minh Dack a, une fois de plus, été un redoutable adversaire. L'affronter et le battre sous les yeux de son public est un honneur pour moi. J'ai hâte de revenir à Paris, en novembre 2012 lors des mondiaux, pour défendre mon titre devant le public français que j'apprécie et que je remercie de son accueil à chacune de mes participations. »
LAMYA MATOUB
« Un seul mot : waouh ! » « C'est un rêve de petite fille que de participer à l'Open de Paris, alors le gagner… Waouh ! Ma demi-finale face à l'Autrichienne Alisa Buchinger est le combat que je vais retenir. Je la bats après qu'elle ait éliminé Lolita (Dona, NDLR), la n°1 française, et je prends ainsi ma revanche sur notre dernière confrontation. La finale ? C'est la cerise sur le gâteau.»
MAËVA SAMY
« Renouer avec la victoire » « Cela fait vraiment plaisir de renouer un peu avec la victoire. Pour une première à l'Open de Paris, monter sur le podium c'est super ! À partir de maintenant, je me fixe des objectifs à court terme comme les championnats d'Europe qui pointent à l'horizon et pourquoi pas des sélections en -21 ans, en individuels de préférence. »
TIFFANY FANJAT
« Satisfaite, mais…» « Après ce titre, j'ai du mal à être contente, en raison du mauvais coup que j'ai pris dans le nez en finale, où d'ailleurs, je n'ai pas fait un très bon combat. Satisfaite d'avoir gagné, certes… Mais je reste mesurée. Je peux difficilement me réjouir de ce que j'ai montré. Il reste beaucoup de travail à faire encore. »

.DOSSIER RÉALISÉ PAR : LAURA CAUSANILLAS CURADO ET OLIVIER REMY

IMPRIMER LA PAGE | RETOUR À L'ARTICLE
LES RÉSULTATS | CRÉDITS & CONTACTS | CALENDRIERS 2011 | CONSULTEZ LE NUMÉRO PRÉCÉDENT