N°40/ DÉCEMBRE 2010

CONSULTEZ LE NUMÉRO PRÉCÉDENT

Championnats du monde 2010

La Serbie avant Paris

Championnats du monde seniors

Le « girl power » montre le chemin !

Coupes de France kata et espoirs combat

Les jeunes à l'épreuve

État des lieux du karaté mondial

L'ouverture continue

Chantal Jouanno

Une ministre karatéka

Les experts japonais

Les absents ont eu tort !

La ligue du Val-de-Marne

La cinquantaine rayonnante !

École Hâu Quyên

Dans la tradition du roi des Singes

Taï-jitsu

Parole à la (self) défence

Giovanni Tramontini

« Le Karaté, une arme à double tranchant »

Enchaînement goju-ryu

avec Zeneï Oshiro

Toutes les infos en direct

des ligues, des comités départementaux et des clubs.

Le karaté, entre sport et tradition

par Serge Devineau

Lolita Dona

« Je suis impulsive ! »

Karate Webzine logo
IMPRIMER LA PAGE | RETOUR AU SOMMAIRE

Chantal Jouanno, une ministre karatéka RETOUR À L’ARTICLE
Francis Didier

PRÉSIDENT DE LA FFKDA

« Une reconnaissance»

En tant que président de la FFKDA, quelle a été votre réaction à l'annonce de la nomination de Chantal Jouanno comme nouvelle Ministre des Sports ?
« C'est avant tout une reconnaissance pour notre Fédération et notre discipline sportive. Le karaté est une fédération jeune (délégation de l'Etat en 1976) et voir une de ses pratiquantes à la tête du Ministère des Sports est extrêmement encourageant. Lorsque Madame Jouanno évoque le karaté, elle parle d'une famille, ce qui est un véritable éloge à notre sport. Une grande Fédération comme la nôtre qui compte près de 220 000 licenciés, 4 000 clubs et qui se classe dans les meilleures nations mondiales ne peut-être que ravie par cette nouvelle. C'est un engagement et une source de motivation pour le futur. »

Selon vous, le fait d'avoir un Ministère des Sports autonome aura-t-il une incidence sur la politique sportive française dans les mois à venir ?
« Le gouvernement avait confié le sport à une secrétaire d'État alors qu'avec ce remaniement, il est confié à une ministre autonome, signe fort du gouvernement en faveur du mouvement sportif. Avec les années de crises économiques et sociales que vivent les Français actuellement, le sport a des vertus essentielles qu'on est obligé de prendre en considération. Le sport, ce sont les clubs, les bénévoles, les licenciés et chacun ont un rôle à jouer. Le système associatif français représenté par les clubs est fondé sur l'accueil, la convivialité et l'animation sportive. Tous ces termes participent à la cohésion sociale d'un pays et c'est l'intérêt que porte le gouvernement auprès de tous les acteurs du sport français. Il est temps de redonner au sport ses lettres de noblesse ! »

Pour finir, en tant que président d'une fédération sportive, que pouvez-vous souhaiter à Chantal Jouanno dans sa nouvelle mission de Ministre des Sports ?
« Avant tout du courage, de la patience et de l'écoute. Ce poste est très prenant et usant à la fois, tellement les sujets à traiter sont nombreux. La volonté de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées est de s'inscrire dans une démarche aidante vis-à-vis de la nouvelle Ministre. Cela consiste à la fois à analyser et à proposer des solutions dans les domaines de compétence de la Fédération, c'est-à-dire dans les arts martiaux. Nous souhaitons la plus grande réussite dans les différentes missions et démarches qu'entreprendra Madame Jouanno dans son nouveau poste de Ministère des sports. La connaissant, je devine ses sentiments concernant cette nomination et je sais qu'elle va s'impliquer totalement dans son nouveau rôle. ».PROPOS RECUEILLIS PAR M. RANNOU

IMPRIMER LA PAGE | RETOUR AU SOMMAIRE
LES RÉSULTATS | CRÉDITS & CONTACTS | CALENDRIERS 2010-2011 | CONSULTEZ LE NUMÉRO PRÉCÉDENT