N°39 / OCTOBRE. 2010

Stage des experts
à Paris et à Montpellier

Les clés de la transmission

Stage de l'Équipe de France
à Montpellier

Objectif mondial !

Préparation de l'Équipe
de France aux championnats du monde

Au pied du mur

Sport Accord Games

Trois médailles pour une première

Championnats du monde universitaires

Tour de chauffe à Podgorica

Colloque des DTL et des responsables école des cadres

La saison est lancée !

Colloque des présidents de ligues et de comités

Le karaté ça se discute !

Direction Technique Nationale

L'an II

Thierry Masci

« Karaté, mon fil de vie »

Esquive latérale

avec Claude Pettinella

Toutes les infos en direct

des ligues, des comités départementaux et des clubs.

La symbolique des grades

Explications de Francis Didier

Tiffany Fanjat

« Il me faudrait deux vies »

Karate Webzine logo
IMPRIMER LA PAGE | RETOUR AU SOMMAIRE

« Il me faudrait deux vies ! »

Interview flash : Tiffany Fanjat
Championne du monde 2008, la Lyonnaise est aussi une cavalière émérite. Une jeune fille amoureuse de la nature qui se trouve peu à son aise depuis qu’elle est montée sur Paris – « trop grand, trop de monde, trop cher, trop loin de la campagne ! », mais qui s’est prêtée avec simplicité à un entretien décalé destiné à mieux la connaÎtre. Extraits.

Ton surnom « Tif’ ». J’aime bien ce diminutif d’ailleurs, parce que c’est court et rapide. Cela fait aussi moins sérieux que « Tiffany ».

Le dernier livre lu D’habitude, je suis plutôt thriller, du genre Harlan Coben, mais j’ai lu récemment « Le premier jour », de Marc Lévy et ça m’a bien plu. Du coup, j’attends la suite…

Un karatéka Damien Dovy, mon entraÎneur à l’IKC de Lyon. Sans lui, j’aurais peut-être arrêté le karaté. C’est grâce à lui si j’en suis arrivée là. Je lui dois mon titre mondial. Il m’a appris à avoir confiance en moi.

Ton plus grand souvenir en kim’ Le titre mondial en 2008. Je me revois sur le podium en train de penser à tous les gens qui m’avaient aidée pour y parvenir et les sacrifices consentis aussi…

Et le pire ? La même année, quelques mois plus tôt aux championnats d’Europe. Je perds, alors que tout était réuni.

Ton chez toi Un appartement de 30m2 à Vincennes. C’est un vieil appartement rustique, avec un parquet, beaucoup de bois, c’est chaleureux.

Une devise J’en ai deux. « Il faut savoir se faire mal », mais aussi depuis les mondiaux 2008 – c’est l’ancien champion David Félix qui me l’avait dit avant la compétition – « Vivre ses rêves ».

Ton site web préféré Facebook. Je ne suis pas addict mais adepte. Cela permet de retrouver des gens mais surtout de prendre régulièrement des nouvelles des amis et des connaissances, ce que l’on ne fait pas (assez), avec un téléphone.

Une gourmandise Les bonbons floppy ! Ces petites boules rouge pleines de sucre !

Un défaut, une qualité La persévérance pour la qualité.

Les défauts ? Il y en a trop. Disons, la curiosité. J’aime bien tout savoir ! (rires)

Le dernier film vu Je vais rarement au ciné. La dernière fois, c’était pour Sexy Dance 3. L’histoire était nulle, mais j’ai bien aimé les scènes de danse.

Un objet important Mon téléphone ! J’ai un vieux truc et pas l’envie d’investir dans un super smartphone. Mais c’est indispensable pour rester en contact avec les amis et la famille.

Un pays Le Mexique. J’y étais partie pour les mondiaux universitaires 2002 et j’avais trouvé les gens très accueillants.

Une chanson « Waka, waka », l’hymne de la coupe du monde de foot chanté par Shakira. C’est dynamique et on l’a beaucoup écouté en stage cet été.

Une série TV Grey’s anatomy.

Un rêve Avoir une écurie avec des chevaux, des poules,des chèvres… Laura Ingalls quoi ! (rires)

Une peur ? Je suis un peu claustrophobe. Récemment en stage équipe de France, il fallait passer à plat ventre dans un passage minuscule. Je n’étais pas très à l’aise !

Un métier Je me dis souvent qu’il me faudrait deux vies. La première pour être entraÎneur en équipe de France de karaté. La seconde pour travailler avec de jeunes chevaux.

Une technique de karaté Ura-mawashi-gari : c’est une très jolie technique, mais je ne la réussis pas souvent.

Ton dernier achat coup de cœur ? Des lunettes de soleil. Je me suis dit que si j’avais le concours de professorat de sport, je m’en offrirais. Le prochain, ce sera sans doute un voyage en Nouvelle-Zélande. J’y ai de la famille et ça me fait très envie.

Ton plat favori… et celui que tu détestes ? J’aime tout, mais j’ai un faible pour la fondue savoyarde. Rien de tel pour préparer une compétition ! Par contre, les flageolets…

Après le karaté ? Après avoir entraÎné pendant quelques années, j’aimerais avoir une vie de famille, à la campagne ou à la montagne, en tout cas avec de grands espaces. .RECCUEILLI PAR O.R. / PHOTO : D. BOULANGER


IMPRIMER LA PAGE | RETOUR AU SOMMAIRE
LES RÉSULTATS | CRÉDITS & CONTACTS | CALENDRIERS 2010-2011